Skip to content

Les parisiens se mobilisent pour mettre du Vert près de chez eux !

17 juillet 2014

Vous êtes déjà plus d’une centaine à avoir participé à la campagne Du Vert près de chez moi lancée il y a tout juste deux jours. C’est dire combien notre engagement de permettre aux parisiens de proposer la végétalisation de 200 lieux de proximité répond à une attente très forte de nature en Ville, et de participation démocratique.  

Vous aussi, riverains, associations, commerçants, amicales de locataires, gardiens d’immeubles, parents… proposez vos projets pour mettre du vert dans votre quartier ! La ville de Paris dispose de nombreuses ressources pour accompagner la végétalisation de proximité, alors si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question dans le guide pédagogique que nous avons spécialement réalisé pour la campagne Du Vert près de chez moi, allez faire un tour à la Maison du Jardinage, sur les blogs ça se passe au jardin et acteurs du Paris durable, et retrouvez les équipes de la direction des espaces verts les 27 et 28 septembre à l’occasion de la fête des jardins.

Du projet local à l’action métropolitaine, nous avons besoin d’une mobilisation à tous les niveaux pour que Paris soit une ville verte et durable à la pointe des enjeux écologiques et climatiques du XXIème siècle.

Participation citoyenne et street art dans les jardins du 14ème

16 juillet 2014

IMG_1781

En compagnie de Carine Petit, Maire du 14ème arrondissement et de ses adjoints Valérie Maupas et Armand Renard, j’ai visité le jardin partagé des Thermopyles pour lequel une convention vient d’être adoptée lors du dernier conseil de Paris avec l’association Urbanisme et Démocratie.

Depuis plus de 10 ans, avec l’élaboration de la Charte Main Verte et l’appui aux initiatives locales,Paris s’est engagée dans une démarche importante de création de jardins partagés, lieux collectifs, durables, dédiés au jardinage, à la nature et au vivre ensemble. Grace à l’ensemble des associations mobilisées, près de 100 jardins partagés constellent aujourd’hui la capitale et partagent des principes  communs de gestion écologique, d’animation et d’ouverture au public…  Tout en conservant chacun leurs spécificités liées bien souvent à leur ancrage local  et à leur histoire.

Celle du jardin des Thermopyles est issue d’une co-construction entre la Ville de Paris et l’association Urbanisme et Démocratie. Son aménagement a été le fruit d’un chantier participatif et d’une volonté d’inscription dans une démarche d’économie circulaire. L’association de paysagiste Chifoumi s’est ainsi inspirée de la physionomie de cet ancien garage pour penser l’agencement du site et les matériaux sur place ont été au maximum réutilisés (des dalles de béton sont devenues des bancs et le bois d’élagage comme les graviers ont retrouvé une nouvelle vie dans le nouveau jardin partagé).

  IMG_1791

Notre visite nous a enfin conduit dans deux espaces verts aux abords immédiat du jardin partagé : le square Giacometti et le square Chanoine Viollet. Ce dernier accueille désormais sur les façades de son bâtiment une œuvre de street art (pochoir et peinture) réalisée de manière participative à l’occasion des Journées Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes organisées par la Mairie du 14ème arrondissement les 14 et 15 juin dernier.

Lancement de la campagne « Du vert près de chez moi » !

15 juillet 2014

DVPCM

(affiche en téléchargement sur http://paris.fr/duvertpresdechezmoi)

 

Il y a quelques semaines, je vous annonçais sur ce blog que les élus parisiens s’étaient prononcés en faveur de la première campagne de végétalisation de proximité à destination des Parisiens. J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui la campagne : « Du Vert près de chez moi » !

Pour participer à ce temps démocratique inédit, c’est très simple :

1. identifiez un espace, près de chez vous, dans votre quartier, qui pourrait être propice à la végétalisation de proximité (il peut s’agir d’une placette, d’un trottoir, de potelets, d’un recoin, d’un mur…)

  1.  Par l’application DansMaRue, le site paris.fr, le 3975 ou les mairies d’arrondissements, proposez votre idée (pour être recontacté pensez à laisser vos coordonnées !).
  2.  La Mairie de Paris reçoit votre proposition et la soumet aux services qui vérifient la faisabilité technique (réseaux en sous-sol, ensoleillement etc.).
  3.  Un nouvel espace peut être végétalisé près de chez vous !

La densité de Paris appelle à proposer des solutions innovantes pour faire respirer notre Ville : nous souhaitons qu’émergent des suggestions individuelles comme des actions collectives pour aboutir à une véritable appropriation citoyenne de l’espace public, adossée à des projets locaux, pédagogiques ou d’insertion autour de lieux de proximité. Jardinière, mur végétalisé, plantation d’un arbuste, aménagement végétal ou fleuri en pied d’arbre, le besoin de nature des Parisiens va trouver avec la campagne « Du vert près de chez moi » des réponses nouvelles en phase avec les dynamiques locales existantes. Car cette campagne est l’occasion de créer de nouvelles solidarités et de faire émerger des idées originales pour mettre du vert dans nos rues. Et puis végétaliser Paris, c’est aussi répondre à des impératifs environnementaux (ilots de fraicheur, qualité de l’air, infiltration naturelle des eaux, etc.) et agir concrètement en faveur des continuités écologiques et de la présence du vivant dans notre environnement.

Alors dès aujourd’hui essayez les nouvelles fonctionnalités de l’application « DansMaRue » pour identifier des lieux à végétaliser et ainsi être toujours plus associés à la gestion de votre ville. Les propositions peuvent être soumises via un formulaire accessible sur paris.fr, une application mobile (téléchargeable pour iPhone ou Android) ou via le 3975.

Qu’est-ce qu’un lieu de proximité, comment peut-il devenir un lieu de verdure, qui peut soumettre des lieux et des projets, par qui seront-ils réalisés ? Retrouvez toutes les réponses à ces questions dans le Guide téléchargeable en ligne sur paris.fr. Vous y trouverez les types d’aménagements réalisables par la Ville de Paris, ceux réalisables par les habitants et des conseils précieux pour repérer les sites qui pourront devenir de nouveaux lieux de verdure.

 Vertici

Des espaces verts singuliers

15 juillet 2014

père lachaise père lachaise2

Je rendais visite ce matin au service des cimetières de la Ville situé au Père Lachaise. Il y a 20 cimetières dans la capitale : on ne présente plus les célèbres Père Lachaise et Montparnasse bien sûr, mais il existe également d’autres sites magnifiques, souvent méconnus, en proche banlieue comme à Pantin ou à Bagneux.

Où qu’elle soit située, la dernière demeure des Parisiens bénéficie d’un cadre très verdoyant, où l’on observe une biodiversité exceptionnelle en milieu urbain, savamment préservée par les agents.

C’est peut-être là que résident la complexité et la richesse des cimetières : parvenir à conjuguer en un même lieu le climat serein nécessaire au recueillement et à l’accueil des familles, et l’attrait environnemental, propice à la promenade et à la découverte.

A cela s’ajoute , comme au Père Lachaise, l’intérêt patrimonial, où de nombreuses sépultures, célèbres ou artistiquement remarquables, attirent plus de 3 Millions de visiteurs chaque année.

Malgré une mission principale délicate et très encadrée juridiquement, les personnels du service des cimetières parviennent à faire vivre toutes ces composantes et n’hésitent pas à tenter, toujours dans l’intérêt des Parisiens et des familles, des innovations comme la création d’un mur végétalisé destiné à accueillir des urnes cinéraires ou la restauration de chapelles en petits colombariums.

Des lieux inclassables donc, au sein desquels je m’efforcerai, comme la Maire de Paris, Anne Hidalgo, l’a souhaité, d’améliorer l’accueil et la qualité de service sans renoncer à notre ambition environnementale

Inaugurer des espaces verts, ouvrir des lieux méconnus, offrir des espaces innovants de respiration et d’échange pour les parisiens

9 juillet 2014

photo 1

Samedi matin je participais, aux côtés de la Maire de Paris et du Maire du 4ème arrondissement à l’inauguration de l’extension du jardin « Rosiers-Joseph Migneret », situé en plein cœur du Marais et baptisé du nom du Directeur de l’école des Hospitalières Saint-Gervais, Joseph Migneret, Juste parmi les Nations, qui avait sauvé des dizaines d’enfants juifs de la mort. Ouvrir un nouvel espace vert dans un  secteur sauvegardé relevait du défi : pour cette parcelle de 1150 m2 en cœur d’îlot, il a fallu  réunir 4 terrains différents, propriétés privées, de Paris Habitat ou de la Ville et intégrer au dessin du jardin les vestiges de l’enceinte de Philippe Auguste avec des contraintes patrimoniales conséq  uentes, tout en ouvrant un jardin partagé que les habitants ont commencé à cultiver quelques minutes après l’inauguration. Ces particularités, dans un quartier riche de son histoire, ont donné à cette ouverture au public un petit goût de victoire. Conformément au programme fixé par la Maire de Paris, c’est avec la même volonté que nous poursuivrons l’ouverture de 30 hectares d’espaces verts supplémentaires d’ici 2020.

L’après-midi, je me suis rendue à la fête annuelle des Jardins du Ruisseau, « Clignancourt danse sur les Rails », avec Eric Lejoindre, Maire du 18e ainsi que Carine Rolland, sa première adjointe chargée de la culture, Philippe Durand, adjoint chargé des Espaces Verts, Maya Akkari, adjointe chargée de la Politique de la Ville, Frédéric  Baina Serpette, chargé de l’Economie Sociale et Solidaire.

20140705_163413

Cet événement festif, culturel, joyeux, a rassemblé de nouveau des centaines de personnes, dans le cadre magnifique de la petite ceinture. Avec l’ouverture exceptionnelle des voies ferrées, les promeneurs pouvaient déambuler librement sur les rails et le ballast, et profiter d’une scène installée sous le pont ferroviaire. C’est un très bel exemple d’une ouverture de la petite ceinture respectant son identité. Il illustre pleinement qu’en complément des créations d’espaces verts réalisés par la Ville,  des lieux bruts, non aménagés, sont pleins de poésie et reçoivent un accueil très chaleureux de la part des habitants. Bal, musique, cirque, échanges : encore toutes nos félicitations aux équipes des Jardins du Ruisseau et à tous ceux qui les ont épaulés pour rendre possible cette belle fête.

20140705_161954

RHIZOMES : des concerts gratuits dans les jardins du 18ème !

7 juillet 2014
tags:

rhizome

Les amoureux des espaces verts et de la musique "des mondes" peuvent se régaler un week-end de plus avec le festival Rhizomes qui sillonne les jardins du 18ème arrondissement depuis le 28 juin jusqu’au 13 juillet avec ses concerts gratuits.

Au programme samedi 12 juillet à 17h au square René Binet : Teta (Tsapiky / Madagascar) et Nathalie Natiembé (Maloya rock / La Réunion) et dimanche 13 juillet à 16h00 aux Arènes de Montmartre : Dupain (Rock occitan) et Mamar Kassey (Groove sahélien / Niger).

Pour vous mettre dans l’ambiance activez le player du site du festival : http://www.festivalrhizomes.fr/player.html !

Inauguration de la forêt linéaire

1 juillet 2014
tags:

Ce lundi 30 juin, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré la Forêt Linéaire, nouvel espace de nature bordant le 19e arrondissement, en présence notamment de François Dagnaud, Maire du 19e, et de Pascal Beaudet, Maire d’Aubervilliers. Le Monde.fr retrace ce beau projet dans l’article que vous trouverez ici.

ForetLineaireParis_preview-3

Photo : Jean-Pierre Viguié

Avec la plantation d’une foret en zone urbaine dense, Paris veut montrer l’exemple à l’heure où les défis environnementaux se font chaque jour plus prégnants. Avec près de 3.000 arbres plantés dans Paris, c’est aussi un nouveau poumon que nous souhaitons pour le nord est parisien. Au cœur d’un secteur en pleine mutation, accompagnant la naissance d’un nouveau quartier, cette foret se veut comme un acte fort pour pacifier les lisières de Paris trop souvent délaissées. Par le réaménagement des berges du canal St Denis comme par la construction future d’une passerelle permettant de franchir le périphérique, cette nouvelle réalisation témoigne de l’engagement déterminé de Paris et de ses voisins pour recoudre le tissu urbain trop longtemps déchiré par le périphérique : en lien avec les communes limitrophes de Seine St Denis, cette foret pourra devenir un lieu de promenade au carrefour de territoires multiples.

Plantée en pleine terre, la foret linéaire est un aménagement durable en faveur de la biodiversité, du renforcement des continuités écologiques comme de la préservation de sols perméables pour permettre l’infiltration naturelle des eaux. A l’encontre d’une logique d’immédiateté et de consommation, c’est aussi un aménagement respectueux des temps du vivant qui est aujourd’hui inauguré : ces arbres, plantés jeunes pour mieux pousser, arriveront à maturité dans une quinzaine d’années. Cette forêt va donc progressivement se développer, vivre et grandir au rythme du nouveau quartier dont elle fait pleinement partie.

D’ici la fin de la mandature, et comme l’a souhaité la Maire de Paris, nous planterons 20.000 arbres supplémentaires dans la Capitale. Cet effort majeur, qui représente une hausse de 10% des arbres présents intra muros, témoigne de notre conviction qu’aucun territoire – métropoles, villes, campagnes – ne peut rester inactif face à la déforestation et la stérilisation des sols qui menacent notre planète, et illustre notre détermination à nous mobiliser contre le changement climatique.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 747 autres abonnés

%d bloggers like this: