Skip to content

Bonne année à la DPSP!

24 janvier 2017

Lundi 23 janvier, j’ai présenté mes vœux aux personnels de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection de la ville de Paris (DPSP), aux côtés de François VAUGLIN, Maire du 11e arrondissement, qui nous a accueillis dans son arrondissement pour cette cérémonie.

En présence du Secrétaire Général de la ville de Paris et du Directeur de la DPSP, ce moment a été pour moi l’occasion de remercier l’ensemble des personnels, inspecteurs de sécurité, agents d’accueil et de surveillance, agents administratifs… pour leur engagement quotidien dans l’ensemble des missions, souvent difficiles, qu’elles et ils assurent sur le terrain, au plus près des parisiennes et des parisiens.

img_1452 img_1455

Cet investissement de tous les jours est capital. Il l’est d’autant plus que la DPSP et ses agents sont par leurs missions parmi les personnels municipaux les plus présents sur le terrain.

L’année 2016 a été marquée par une importante réforme de structure qui a avant tout permis un doublement des moyens humains municipaux. Ce sont près de 1 900 agents, en uniforme, qui interviennent désormais sur l’ensemble de l’espace public : rues, squares, jardins… sans spécificité d’infraction ou de lieu. L’affectation de moyens supplémentaires aux jours et heures les plus pertinents, notamment le week-end et en soirée, participe de ce renforcement de la DPSP.

Cette réforme s’est accompagnée d’une réorganisation en dix circonscriptions, permettant une action territoriale améliorée, en lien étroit les maires d’arrondissement et au plus près des réalités singulières de chaque rue et de chaque quartier, des attentes des Parisiennes et des Parisiens.

2016 a été particulièrement dense et a continué à mobiliser chacun d’entre nous après une année 2015 que nous ne pourrons jamais oublier. Le soir du 13 novembre 2015, 5 inspecteurs de sécurité , en mission de lutte contre les incivilités près de la rue de Charonne sont arrivés les premiers à La Belle Équipe, alertés par des riverains, pour porter assistance aux victimes dans les secondes qui ont suivi l’attentat.

Le 10 janvier dernier, ils ont été décorés par Anne Hidalgo, Maire de Paris qui leur a remis la médaille de la Ville. Ils ont reçu à cette même occasion la médaille pour actes de courage et de dévouement par le représentant du Préfet de Police.

J’ai assisté avec émotion à cette cérémonie, en présence de leurs familles et de leurs collègues, et j’ai de nouveau profité de ces vœux pour les remercier et leur témoigner encore une fois et collectivement de notre fierté.

img_1388

L’année 2016 est de fait restée marquée par un contexte de vigilance permanente mais également par une prééminence de la gestion de crise. C’est ainsi que la crue survenue au printemps 2016 a particulièrement mobilisé les agents.

Mais la ville a aussi démontré sa capacité à organiser et accompagner des évènements majeurs. Ces vœux m’ont permis de témoigner de ma reconnaissance pour l’implication de l’ensemble de la DPSP, qui a ainsi permis le succès de l’EURO 2016.

Cette cérémonie a enfin été l’occasion de saluer les missions d’une direction solidaire et bienveillante à l’égard des parisiens les plus fragilisés. La crise humanitaire et l’arrivée de réfugiés a été malheureusement tout au long de cette année une mission principale de la DPSP, dans l’accompagnement et l’orientation de milliers de personnes tout comme la période hivernale que nous connaissons actuellement et qui se traduit par un dispositif exceptionnel du plan d’urgence hivernale. Ce sont des équipes renforcées de maraude présentes sur le terrain, chaque nuit. Ce sont des centaines de personnes rencontrées et orientées vers différents gymnases mis à disposition par la ville pour mettre à l’abri les publics les plus vulnérables.

Je reste convaincue que c’est le dynamisme et la motivation de l’ensemble des personnels de la DPSP qui participe du succès de l’action municipale. C’est dans cet esprit que j’ai souhaité hier, au nom de la Maire de Paris, leur témoigner ma reconnaissance et leur adresser mes vœux les plus chaleureux pour 2017.

Un nouveau partenaire pour le Contrat de Ville

19 janvier 2017
tags:

epecresized_20170112_133350

Depuis jeudi 12 janvier, le Contrat de Ville 2015-2020 pour les quartiers populaires parisiens compte désormais un nouveau partenaire : l’association Ensemble Paris Emploi Compétence (EPEC).

L’EPEC qui porte la mise en œuvre du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE) est depuis 2005 un partenaire incontournable de l’emploi dans les quartiers populaires du nord est parisien : participation aux coordinations emploi d’arrondissement, mise en place de clauses d’insertion, développement de partenariats locaux pour favoriser l’embauche d’habitants des quartiers politique de la ville dans les entreprises s’installant notamment dans les quartiers des opérations de renouvellement urbain.

Cette signature du Contrat de Ville intervient au moment où l’EPEC a réussi son extension à l’ensemble des arrondissements concernés par la Politique de la Ville, et  engage donc désormais l’EPEC dans la mise en œuvre de la Politique de la Ville parisienne aux côtés des autres signataires, des habitants, des associations et acteurs locaux.

Cette mobilisation de l’EPEC sera d’autant plus importante dans les mois à venir qu’une ambitieuse étude portée par l’EPEC a été intégrée au protocole de préfiguration du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain qui permettra à l’EPEC d’identifier, en phase amont des projets, lors de leur conduite puis une fois livrés les équipements ou commerces, l’ensemble du potentiel de clauses d’insertion mobilisable en faveur des parisiens les plus éloignés de l’emploi.

Car là est bien l’objectif : mobiliser tous les moyens au service des habitants des quartiers populaires. Et les enjeux sont énormes notamment en matière d’emploi quand nos quartiers comptent un taux de chômage plus élevé qu’ailleurs et que la crise y frappe plus durement les habitants.

Cette cérémonie lors de laquelle étaient présents ma collègue Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’emploi, Sophie Brocas, Préfète de Paris, Claudine Bouygues, Présidente de l’EPEC et Stéphane  Bribard, délégué au développement économique et à l’emploi auprès du Maire du 10ème arrondissement, a également été l’occasion d’officialiser la signature par la Ville de Paris et l’Etat du nouveau protocole partenarial d’accord du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de Paris 2016-2020 qui contient des objectifs ambitieux. L’association accompagnera désormais 500 personnes supplémentaires chaque année et une place particulière sera réservée dans les parcours aux allocataires du RSA mais aussi aux seniors et aux personnes en situation de handicap.

Appel pour les associations des quartiers populaires : la lettre ouverte des élus PS d’Ile-de-France à Valérie Pécresse

19 janvier 2017

J’ai signé la lettre ouverte des élus PS d’Ile-de-France à Valérie Pécresse, parue dans le Journal du Dimanche du 15 janvier 2017.

 

APPEL – Des maires socialistes d’Ile-de-France ont écrit à Valérie Pécresse, la présidente de région (LR), pour dénoncer notamment « la baisse de 60% des crédits dédiés à la politique de la ville ». 

« Appel pour les associations des quartiers populaires »

Madame la Présidente Valérie Pécresse,

La baisse de 60% des crédits dédiés à la politique de la ville, depuis votre élection à la tête de la Région Île-de-France en 2015, a touché de plein fouet nos quartiers populaires.

Ce sont 3 millions d’euros en moins pour les associations, une division par quatre des crédits programmés pour la rénovation urbaine de nos quartiers et plus de 30 millions d’euros perdus pour la construction de logements sociaux.

Pour rappel, l’Ile-de-France compte 272 quartiers prioritaires répartis sur 153 communes, où vivent 1,53 million d’habitants, soit 13 % de la population francilienne.

Notre Région est traversée par de lourdes fractures  et d’importantes inégalités sociales et territoriales. Certains de nos quartiers souffrent d’un sentiment de relégation inquiétant et insupportable. Nous sommes attachés à la cohésion de l’Ile-de-France et défendons résolument nos valeurs républicaines d’unité, d’égalité et de fraternité.

Aussi, nous demandons que le Conseil régional contribue à une plus juste répartition du logement social entre toutes les communes en incitant les 256 villes qui ne respectent pas les obligations fixées par la loi à atteindre au moins 20 % de logement social en 2020 et 25 % en 2025.

Nous demandons également que le Conseil régional rétablisse son budget consacré aux « contrats de ville » visant à soutenir des actions associatives de proximité.

Ces projets répondent à des besoins importants des habitants dans tous les domaines

– jeunesse, éducation, prévention, santé, insertion, emploi, citoyenneté, intégration… Ils tissent  du lien dans nos quartiers. Or, malheureusement, plus d’une action sur deux a dû être supprimée suite aux restrictions budgétaires que vous nous avez imposées en avril dernier.

Dans le même esprit, nous demandons à la Région de rétablir un dispositif d’emplois aidés en faveur des associations de nos quartiers, car nombre d’entre elles s’interrogent sur la poursuite de leurs activités suite à la décision de procéder à l’extinction du dispositif des emplois tremplins dès 2016.

Par ailleurs, nous exhortons la Région à respecter son engagement d’investir 1 milliard d’euros dans le cadre du Nouveau programme national  de  rénovation urbaine  (NPNRU), pour que les 102 quartiers franciliens retenus par l’ANRU puissent effectivement impulser de nouvelles dynamiques et voir leur cadre de vie s’améliorer.

Dans la lignée de la réforme de 2014 qui a rendu les Conseils régionaux signataires des nouveaux Contrats de Ville, nous appelons la Région à mobiliser toutes ses politiques de droit commun en faveur des quartiers – dans le champ des lycées, du développement économique, de la formation professionnelle, de l’apprentissage, du développement durable, etc.

Enfin, nous demandons à la Région de reconnaître les énergies positives de nos quartiers, qui disposent d’atouts indéniables, en rétablissant une aide aux dispositifs de participation des habitants.

Malgré leur vigilance quant au respect de la solidarité territoriale qui leur est chère, les élus locaux des villes, départements, établissements publics territoriaux et de la Métropole du Grand Paris ne peuvent compenser à niveau égal le désengagement de la Région Ile-de-France de ses responsabilités et compétences dans le domaine de la Politique de la Ville.

Madame la Présidente, oui, les quartiers populaires ont encore besoin de la Région. Nous vous demandons donc, solennellement et avec force, de réparer, enfin, ce qui a été cassé. Dans le débat budgétaire qui s’annonce, il est indispensable que vous vous engagiez, comme c’était le cas sous les mandatures précédentes, à soutenir réellement nos quartiers. Il est encore temps ; soyez à la hauteur des enjeux grandissants et du défi de la cohésion sociale et de l’égalité républicaine! »

Liste des signataires de la lettre ouverte en faveur des quartiers populaires

Premiers signataires :

Carlos DA SILVA, président du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Stéphanie VENEZIANO, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Anne HIDALGO, maire de Paris

Stéphane TROUSSEL, président de Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

Catherine BARATTI-ELBAZ, présidente du groupe des élus métropolitains socialistes, radicaux et apparentés à la Métropole du Grand Paris, maire du 12e arrondissement de Paris

Loubna MELIANE, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Gilbert CUZOU, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Avec :

Luc CARVOUNAS, maire d’Alfortville

Tony DI MARTINO, maire de Bagnolet

Sylvine THOMASSIN, maire de Bondy

Jean-Yves LE BOUILLONNEC, maire de Cachan

Jean-Paul JEANDON, maire de Cergy

Olivier KLEIN, maire de Clichy-sous-Bois

Laurent CATHALA, maire de Créteil

Francis CHOUAT, maire d’Évry

Jean-Pierre BLAZY, maire de Gonesse

Marie-Christine LETARNEC, maire de Guyancourt

Michel FOURCADE, maire de Pierrefitte-sur-Seine

Gérard COSME, maire du Pré-Saint-Gervais

Stéphane RAFFAELLI, maire de Ris-Orangis

Jean-Louis MARSAC, maire de Villiers-le-Bel

Colombe BROSSEL, adjointe à la maire de Paris, chargée de la Sécurité, de la Prévention, de la Politique de la Ville et de l’Intégration

Christophe GIRARD, maire du 4e arrondissement de Paris

Rémi FÉRAUD, maire du 10e arrondissement de Paris

François VAUGLIN, maire du 11e arrondissement de Paris

Jérôme COUMET, maire du 13e arrondissement de Paris

Carine PETIT, maire du 14e arrondissement de Paris

Eric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement de Paris

François DAGNAUD, maire du 19e arrondissement de Paris

Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement de Paris

 

 

 

 

Conseil de Paris de décembre : nos engagements tenus !

17 janvier 2017

Le Conseil de Paris du mois de décembre est « traditionnellement », le Conseil dédié au débat et au vote du budget pour l’année à venir. Celui-ci n’y a pas échappé et nous a permis de traduire en actes la politique menée en faveur de la prévention et de la sécurité d’une part et de la politique de la Ville d’autre part.

Vous trouverez ci-joint  mes deux interventions en la matière. La première est celle liée au débat sur le budget de la Préfecture de police. La Ville de Paris subventionne en effet annuellement la Préfecture de police et affirme ainsi ses priorités en matière de sécurité. Cette subvention est par ailleurs répartie entre la Préfecture et la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris et permettra, cette année, le recrutement de 50 sapeurs-pompiers supplémentaires dans le cadre d’un plan de recrutement triennal. La Ville souhaitait ainsi réaffirmer son attachement à la Brigade SPP dont l’action au quotidien illustre un dévouement inconditionnel au bénéfice de chaque parisien. Surtout, les attentats de 2015 nous ont rappelé à quel point la menace est aujourd’hui multiple et  nécessite  un professionnalisme à toute épreuve pour y répondre.

Par ailleurs, ce conseil a également été l’occasion de réaffirmer notre soutien aux acteurs locaux qui œuvrent pour l’amélioration de la vie des habitants des quartiers populaires notamment à travers le vote du financement de 49 projets associatifs. Ce soutien vient compléter l’important engagement de l’ensemble de la Ville de Paris dont nous avons également rendu compte pendant cette séance : en 2016 ce sont ainsi près de 400 associations et 900 projets qui ont été soutenus pour un montant de 4,5M€ dans les quartiers politique de la ville. 

Un nouveau contrat de prévention et de sécurité pour le 12e

16 janvier 2017

Jeudi 12 janvier, j’étais aux côtés de Catherine BARRATI-ELBAZ, maire du 12e arrondissement pour signer le Contrat de Prévention et de Sécurité au cours de la cérémonie des vœux de la mairie aux forces de sécurité, protection et secours.

Devant les nouveaux agents accueillis au sein de Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP) qui interviennent sur cet arrondissement et les nouveaux gardiens de la paix affectés au commissariat du 12e mais également les effectifs Sentinelle, déployés sur Paris depuis de nombreux mois, les pompiers de Paris et encore les bénévoles de la Protection Civile de Paris, j’ai eu l’occasion de faire part de mes vœux et de ma gratitude au nom de la Maire de Paris  pour leur engagement, dans les missions difficiles de prévention, d’assistance et de protection des parisien-ne- s au quotidien.

En présence des représentants de la préfecture de police, du parquet de Paris, du rectorat et de la préfecture de région, la signature de ce contrat est l’aboutissement des actions menées de façons partenariales en matière de prévention et de sécurité dans les compétences de chacune de nos institutions, pour le 12e arrondissement, avec une priorité donnée à la prévention de la délinquance des jeunes, aux violences liées aux phénomènes bandes et à la lutte contre la déscolarisation.

Ce contrat est également le fruit de de la participation des associations , amicales de locataires, ou encore des conseils de quartier impliqués dans des groupes de travail thématiques de suivi et d’évaluation des actions.

img_1430img_1419

 

Visites des quartiers politique de la ville du 19ème arrondissement

9 janvier 2017

carte-de-voeux-2017

Je voudrais saluer une belle initiative de l’équipe de développement local du 19ème arrondissement en ce début d’année. Afin de mettre à l’honneur et de mieux faire connaître nos quartiers populaires, l’équipe de développement locale anime une série de visites des quartiers en politique de la ville du 19ème arrondissement. Si vous aussi vous voulez découvrir l’histoire, les acteurs et équipements des quartiers Danube-Solidarité et Algérie, Stalingrad/Riquet et Orgues de Flandre, Chaufourniers et Rebéval, Michelet et Rosa Parks, Alphonse Karr et Rue de Nantes, n’hésitez pas à adresser un mail avec vos coordonnées à raphaelle.riobe@paris.fr.

%d blogueurs aiment cette page :