Skip to content

Inauguration du Forum des Dynamiques Culturelles de territoire au CENTQUATRE

15 mai 2015

Mercredi soir, j’assistais, en présence de François Dagnaud, Maire du 19ème arrondissement, de Carine Rolland, 1ere adjointe au Maire du 18ème en charge de la Culture, et de Virginie Darpheuille, Directrice des Affaires Scolaires de la Ville de Paris, à l’inauguration, au CENTQUATRE, de la 4ème édition du Forum des Dynamiques culturelles du Territoire.

Cette série de spectacles et d’expositions sont le fruit d’une année de préparation et de collaboration entre le CENTQUATRE, les habitants, les associations, les établissements scolaires, les centres sociaux, les conservatoires ou encore les compagnies amateurs. Ils viennent mettre en valeur les démarches menées en faveur de l’accès à la Culture pour tous sur ce territoire des 18eme et 19eme arrondissements.

Forum des dynamiques cutlurelles de territoire 1

La soirée s’est ouverte sur une magnifique représentation du spectacle des Petits Riens, « Juliette et Roméo », préparé par les élèves des collèges Michelet et Méliès du 19ème arrondissement. Elle fait maintenant place à une série de spectacles vivants et d’expositions, organisés autour d’une cinquantaine de projets différents et qui se tiendront jusqu’au 31 mai.

Retrouvez le programme en entier ICI

Forum des dynamiques cutlurelles de territoire 2

Félicitations à tous ces jeunes et à tous les animateurs et associations qui se sont investis sur cet événement et tout au long de l’année, permettant ainsi de faciliter l’accès à la culture et à la pratique artistique de tous.

Comme elle le fait avec cet événement, la Mairie de Paris s’est engagée à développer l’accès à la Culture et en particulier dans les quartiers populaires, territoires qui regorgent de richesses, de volontarisme et de d’idées.

Ainsi, au travers de la charte de coopération culturelle ce sont 13 000 jeunes, adultes ou enfants, accompagnés dans le cadre de 160 projets associatifs, qui ont pu accéder à une pratique artistique ou culturelle. La ville de Paris accompagne également les familles des quartiers populaires à des événements culturels ou de loisirs pour permettre au plus grand nombre de profiter des beaux événements que nous offre la vie parisienne. Cette ambition se poursuit au travers notamment de nouveaux partenariats, afin de diversifier plus encore les offres d’accès.

#CulturePourTous

Signature du #ContratDeVille : les engagements de #Paris pour les quartiers populaires

13 mai 2015

Au conseil de Paris du mois de mars, les élus parisiens ont largement voté le Contrat de ville 2015-2020, le plan d’action engageant la Mairie de Paris, l’état, et l’ensemble de leurs partenaires (Bailleurs sociaux, CAF, Pôle Emploi…), en faveur des quartiers populaires parisiens.

Après l’engagement des élus parisiens, ce sont jeudi l’ensemble des parties prenantes qui ont signés le contrat de ville lors d’une cérémonie organisée Gymnase Micheline Ostermyer dans le 18eme arrondissement. Symbole de l’importance que porte Paris pour l’action en faveur de ses quartiers populaires, cette signature s’est faite en présence notamment du Premier Ministre Manuel Valls, d’Anne Hidalgo, de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et de Myriam El Khomri secrétaire d’État à la Ville.

CdV Signature

Mais ce moment était aussi et surtout un temps dévolu aux structures associatives et aux habitants qui se sont engagés et qui ont participé à l’élaboration de ce contrat lors de la phase consultative.

CdV Exterieur

Ainsi, en plus des animations autour des associations Esprit Libre 11, Capoeira Viola ou Courant d’art frais, plusieurs autres acteurs sont venus prendre la parole et témoigner de leur action dans les quartiers populaires ou de leur participation à la préparation du contrat de ville.

La démarche partenariale qui a présidé à l’élaboration du Contrat de Ville a aussi permis la participation des élus d’arrondissement, de mes collègues de l’exécutif parisien mais aussi des équipes de développement local qui travaillent quotidiennement sur le terrain ainsi que des agents de le Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires (DDCT) de la ville de Paris, un grand merci à eux.

Paris est d’autant plus attaché à ses quartiers populaires qu’ils sont une source de richesses, un symbole de l’engagement des parisiens pour leur quartier et un modèle de solidarité et d’entraide. C’est aussi pour cette raison que l’ensemble des politiques publiques que nous menons à Paris et particulier dans les quartiers populaires sont construites avec, par et pour les habitants, à l’instar de ce Contrat de Ville. Cette cérémonie n’aurait donc su se dérouler autrement qu’autour des acteurs et de ceux qui s’investissent au quotidien pour leur quartier.

Tribune : Le défi de la migration et le rôle des villes

13 mai 2015
Suites aux tragiques événements survenus en mer méditerranée, les Maires de Paris, Rome et Athènes publient une déclaration commune sur le rôle que peuvent aujourd'hui jouer les villes dans le défi de la migration. 

Le défi de la migration et le rôle des villes.

Athènes, Paris et Rome répondent par une déclaration des maires.

 

Les maires des grandes villes européennes sont fréquemment appelés à gérer l’arrivée d’immigrants dans leurs villes et à préserver la cohésion sociale de leur territoire alors même qu’ils ne sont pas directement consultés lors de l’élaboration des politiques migratoires au niveau national.

Nous avons tous été témoins de la disparition tragique de centaines de personnes en Méditerranée il y a tout juste quelques jours. Plus de 7000 migrants sont arrivés sur le sol européen au cours de ces deux dernières semaines. À l’heure actuelle, Rome, Athènes, Paris et de nombreuses régions côtières d’Europe du Sud font face à un nombre croissant de réfugiés venus de Syrie, de Libye et d’autres pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qui traversent des bouleversements profonds et connaissent une grande instabilité.

Ces vagues successives de migrants en situation illégale, qui s’efforcent coûte que coûte de franchir les frontières de l’Union Européenne, nous rappellent, à chaque nouvelle tragédie, notre responsabilité à l’égard de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants qui n’ont eu d’autre choix que de fuir leur pays pour échapper à la misère et à la guerre.

Dans nos villes, ce phénomène crée une pression nouvelle et constitue un défi majeur d’intégration sociale. La nécessité de le relever est d’autant plus pressante que les attaques terroristes perpétrées à Paris par des citoyens français déjà radicalisés, ou l’augmentation continue du nombre d’Européens partis grossir les rangs du djihad mondial, alimentent un climat d’inquiétude pour bon nombre de nos concitoyens et de gouvernements européens. Il n’est pas surprenant que des voix populistes et extrêmes n’hésitent pas à établir un lien entre ces attaques, d’une part, et le besoin manifeste de protection contre le terrorisme et le défi de la gestion des flux migratoires, d’autre part.

Pourtant, dès leur origine, nos villes ont été façonnées par la diversité et la confrontation féconde des cultures qui leur ont permis de prospérer et n’ont eu de cesse de les enrichir. Dans nos villes résolument cosmopolites, vivent et travaillent depuis toujours des peuples venus de tous les pays, s’exprimant dans toutes les langues et pratiquant des religions différentes.

Cependant, les politiques d’intégration et de cohésion sociale ne sont pas toujours parvenues à apporter des résultats tangibles et à prévenir la ségrégation sociale, notamment parmi les communautés de migrants. La crise économique européenne a encore réduit les moyens destinés aux politiques de protection sociale. Athènes est un lieu où les conséquences de la crise sont manifestes et où le besoin de tolérance est plus fort que jamais dans la vie de la cité.

Lire la suite…

Paris renforce et coordonne son action en faveur de la prévention et de la sécurité

12 mai 2015

Présenté devant les élus parisiens au mois de mars dernier lors du conseil de Paris, le Contrat Parisien de Prévention et de Sécurité 2015-2020 (CPPS) a été signé mardi dernier par la Maire de Paris, la Préfecture de Paris, la Préfecture de Police, le Recteur de l’Académie de Paris et  le Procureur de la République de Paris.

Signature CPPS

Par la signature de ce contrat, la Mairie de Paris et ses partenaires s’engagent à  mener une action coordonnée en faveur de la sécurité et de la tranquillité de tous les parisiens.

Ainsi, au travers du CPPS ce sont plus de 361 millions d’euros que la ville de Paris a choisi de consacrer à la sécurité et à la prévention en 2015.

Il représente avant tout un effort particulier sur la prévention de la délinquance chez les jeunes et la lutte contre la récidive, et intègre également plusieurs actions en direction des jeunes et des familles pour prévenir les phénomènes de radicalisation.

Il pose aussi comme deuxième axe d’action la protection des personnes vulnérables, avec des mesures coordonnées d’actions s’orientant notamment vers les femmes victimes de violence et les violences intrafamiliales.

Enfin, l’axe visant à l’amélioration de la tranquillité publique concentre les actions de pacification de l’espace public pour que chacun puisse en  jouir librement.

Issu d’un important travail de concertation qui a également associé l’ensemble des maires d’arrondissement, le CPPS sera prochainement décliné en contrat de prévention et de sécurité d’arrondissement pour s’adapter au mieux aux réalités de chaque quartier.

À lire aussi sur Paris.fr

Gare du Nord, Les Halles : Nouveaux dispositifs pour la sécurité à Paris

24 avril 2015

Mardi 21 avril, Anne HIDALGO inaugurait avec Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, Rémi FERAUD, Maire du 10ème arrondissement, Guillaume PEPY, Président de la SNCF, le procureur de la République et le Préfet de Police, le nouveau commissariat de la Gare du Nord.

CDGfZq1WMAA80z-

La Gare du Nord, l’une des plus fréquentées d’Europe, est un lieu de passage à la fois pour les franciliens qui vont et viennent chaque jour, et pour les touristes empruntant l’Eurostar, le Thalys ou arrivant de l’aéroport Charles de Gaulle.

Il vient remplacer l’ancien commissariat devenu trop petit pour un équipement de cette importance. Depuis son ouverture en décembre dernier, les chiffres sont par ailleurs très encourageant puisque la Préfecture annonce une baisse de 14% des  vols à la tire et jusqu’à 27% pour les vols avec violence sur le 1er trimestre, 500 plaintes ont également été enregistrées au total.

Pour faire face aux différentes problématiques que rencontre le quartier dans son ensemble, en dehors de la gare, une Brigade Spécialisée de Terrain (BST) patrouille également régulièrement depuis l’an dernier. La Gare du Nord est également comprise dans le périmètre du Groupe Local de Traitement de la Délinquance (GLTD) qui réunit, autour du procureur de la République, les acteurs institutionnels locaux dans le but de coordonner et rendre visible les actions des services de la Justice et de la Police sur le terrain.

Ces dispositifs témoignent de la volonté de la Mairie de Paris et de la Préfecture de Police de renforcer leur action de manière ciblée sur les lieux qui en ont le plus besoin, et en particulier les lieux de passage qui cumulent davantage de spécificités et qui demandent une action spécialisée.

Une autre brigade spécialisée  vient tout juste de voir le jour, et a entamé ses patrouilles le 15 avril dernier aux abords du forum des Halles.BST Halles 3

Composée de 24 fonctionnaires, cette brigade de proximité vient se mettre en place avant la fin des travaux de la Canopée et l’ouverture totale du forum des halles, l’un des premiers points d’entrée dans Paris et lieux de commerce, de tourisme et de passage.

Partout où ces BST ont été implantées à Paris, des améliorations notables de la sécurité ont été constatées par les forces de police, mais aussi de la tranquillité par les riverains et les commerçants.

La nécessité d’une présence humaine afin de prévenir les conflits, assurer la sécurité et offrir les conditions nécessaires de médiation avait été actée avec le Préfet de Police et le Maire du 1er arrondissement lors d’une visite du chantier des halles en novembre dernier.

Elle nous permet aujourd’hui d’appréhender ce nouvel espace en termes de sécurité en amont de son ouverture, de nous y adapter et de former les agents qui y interviennent.

Paris invite les familles des quartiers populaires #TousAuMatch !

22 avril 2015

Mercredi dernier, à l’occasion des quarts de finale de la Ligue des Champions, le PSG rencontrait l’équipe de Barcelone au Parc des Princes.

Afin que les parisiens peu habitués des stades puissent profiter de la rencontre et pour en faire une vraie fête populaire, nous avons, avec mon collègue Jean-François MARTINS, Adjoint en charge du Sport et du Tourisme, réservé une quarantaine de places qui ont été distribuées à des familles des quartiers populaires du 19ème arrondissement

.photo

Cette sortie, organisée grâce au concours d’associations, s’inscrit dans la politique que nous menons pour faire des quartiers populaires une réelle priorité.

D’autres manifestations sportives (Rugby par exemple) mais aussi culturelles, sont fréquemment l’objet d’actions similaires pour permettre au plus grand nombre de profiter des beaux événements que nous offre la vie parisienne.

C’est par exemple le cas avec «Les après-midi des enfants » en partenariat avec la Mission Cinéma de la ville de Paris et le Forum des Images, pour les cinéphiles en herbe, ou encore pour un nouveau match : PSG/Lille samedi, au Parc des Princes.

>>> Communiqué de la Mairie de Paris

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 843 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :