Skip to content

Carton plein pour le judo

10 février 2016

Plus de 130 places ont été distribuées pour assister au tournoi international de judo, le Paris grand slam judo, organisé à Paris les 6 et 7 février. C’est autant d’habitants des quartiers populaires qui ont pu encourager l’élite mondiale des judokas ce weekend et profiter d’un temps de convivialité.

Les associations de quartier, clubs de sport et structures socio-éducatives ont répondu massivement à cette offre originale et accompagné leurs usagers pendant ces deux jours.

Alors que la distribution de places pour des matchs de football est aujourd’hui bien rôdée, cette offre avait valeur de test. Celui-ci est donc réussi haut la main (nous avons dû demander des places supplémentaires pour répondre à la demande). Il nous conforte, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et nombre de ses adjoints, dans notre volonté de rendre les grands événements sportifs accessibles à tous mais aussi d’ouvrir le plus grand nombre à des pratiques moins médiatiques .

http://www.parisgrandslamjudo.fr/

Le centre social CAF Tanger fête ses nouveaux locaux

10 février 2016

J’ai eu le plaisir de participer fin janvier à l’inauguration des nouveaux locaux du centre social Tanger dans le 19è arrondissement. Même adresse, même dynamisme et même chaleur humaine mais dans des locaux désormais   à la hauteur de l’investissement des salariés, bénévoles et  usagers du centre :

– des couleurs vives pour une ambiance chaleureuse ;

– des espaces ouverts et accessibles aux personnes à mobilité réduite pour un accueil facilité et convivial ;

– des équipements aux normes et modernisés qui permettront à tous de travailler confortablement et de profiter notamment d’une cuisine flambant neuve, projet phare du centre ;

– un lieu d’accueil parents enfants repensé et réalisé sur mesure pour faciliter les échanges entre ses usagers et l’équipe pluridisciplinaire qui l’anime.

Les habitants et les associations n’ont pas attendu ces travaux pour investir les lieux et s’engager dans les nombreux projets accueillis par le centre. Par ailleurs, avec l’ouverture imminente du nouveau Centre Social Rosa Parks, la Ville de Paris poursuit ses investissements en faveur des lieux d’accueil, de rencontres et de proximité au cœur de nos quartiers populaires.

Prévention-Sécurité : un budget 2016 en réponse aux attentats

17 décembre 2015

De la tuerie de Charlie aux attentats de novembre dernier, l’année 2015 aura malheureusement été marquée du sceau du fanatisme et de l’exigence de sécurité. En votant une contribution de la Ville de 285M€ à un budget de la Préfecture de police en hausse, en accroissant au sein de cette contribution la part réservée au financement de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ou en augmentant tant le budget que le nombre d’agents de la Direction de la Prévention et de la Protection – DPP – La Ville de Paris tire les enseignements de ces tragédies et se donne les moyens d’y répondre.

Parallèlement, la Ville a décidé d’investir 11M€ pour renforcer la sécurisation de ses équipements les plus sensibles (écoles et crèches tout particulièrement) en complément des travaux d’urgence effectués depuis novembre. La Mairie a également souhaité verser dès 2016 et en une seule fois sa participation de 6M€ au financement des 165 caméras supplémentaires décidé conjointement avec la Préfecture de Police. Enfin, elle a ouvert une enveloppe de 5M€ afin de financer des projets destinés à améliorer le vivre-ensemble.

En ce sens, elle tire les enseignements de « l’appel à projets Charlie » initié à la suite de janvier dernier et qui permet de soutenir pour plus de 300 000€ 52 projets d’associations intervenant dans les quartiers populaires et portant sur les valeurs de la république et de la laïcité, la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations ou encore le décryptage de l’information.

L’amélioration des conditions de sécurité de notre vie quotidienne est légitime suite à l’émotion et à l’inquiétude née de la sauvagerie des récents attentats. La Ville de Paris en a pris toute la mesure dans ses choix budgétaires pour 2016. Mais cette réponse ne saurait être la seule. Là encore, c’est par un choix raisonné, complémentaire et équilibré que la Ville a décidé de renforcer les actions de prévention et de lien social dans son budget 2016.

Renforcer la prévention spécialisée

17 décembre 2015

Le Conseil de Paris de décembre a renforcé le soutien de la ville aux associations de prévention spécialisée intervenant dans les quartiers populaires parisiens. Il y aura ainsi 224 éducateurs de rue prioritairement affectés dans les quartiers politique de la ville contre 220 aujourd’hui.
En effet, l’intervention des éducateurs de rue, travail patient de mise en confiance et d’accompagnement auprès des jeunes les plus fragiles risquant de basculer dans l’exclusion sociale ou la délinquance, est un outil indispensable et reconnu pour prévenir les situations de mise en danger et éviter les ruptures de parcours.

Ce soutien, confirmé dans une période marquée par les attentats et la tentation du repli sur soi, va de pair avec une exigence réaffirmée de transversalité et de coordination dans ce champ de la protection de l’enfance. Avec ces nouvelles conventions, les associations de prévention spécialisée travailleront en lien plus étroit, dans le respect des pratiques professionnelles de chacun, avec l’ensemble des acteurs locaux, institutionnels et associatifs et notamment les mairies d’arrondissement. Ces nouvelles conventions leur permettront de gagner en efficacité et de mieux faire connaître leurs actions, indispensables, mais trop souvent méconnues des Parisiens.

Retrouvez ici le communiqué de la Maire de Paris à ce sujet.

Reconquête Urbaine :le budget participatif au service de l’art, du lien social et de l’appropriation de l’espace public dans nos quartiers populaires

7 décembre 2015

rosa parks 2

J’ai eu le grand plaisir de découvrir cette semaine la fresque immense réalisée sur les murs ferroviaires de la rue d’Aubervilliers et de la rue Riquet, à la croisée des 18e et 19e arrondissements. Porté par le collectif GFR, le projet « Rosa Parks fait le mur », allie intervention artistique, participation des habitants, réflexion sur les droits civiques, transformation des quartiers. Le résultat est magnifique.

Les artistes ont su s’approprier un espace hors norme, travailler l’esthétique et le sens, construire une démarche avec les habitants. Implanté pour l’occasion au 156 rue d’Aubervilliers, avec plusieurs acteurs associatifs du quartier, le collectif GFR démontre à nouveau son talent, sa créativité, son dynamisme. Après le projet Cocoon, qui avait enchanté les habitants de la Goutte d’Or lors de la Nuit Blanche 2014, c’est à nouveau un plaisir que de découvrir les créations des artistes. Des cycles d’ateliers, de débats, ont eu lieu tout au long de l’automne pour enrichir la démarche, alimenter les échanges et permettre de débattre autour de la figure de Rosa Parks et des questions essentielles que sont l’égalité et le vivre ensemble.

rosa parks

« Rosa Parks fait le mur » a été financé par la Ville via le budget participatif : en effet, en 2014, les parisiennes et les parisiens avaient plébiscité le projet « Reconquête Urbaine », visant à transformer, embellir, faire vivre des espaces publics des quartiers populaires.

 Grâce au vote des parisiens, c’est donc le plus grand mur de Street Art parisien qui voit aujourd’hui le jour.

 Que tous ceux qui ont participé à ce projet, et qui continueront à le faire vivre à l’avenir, soient ici chaleureusement remerciés et félicités !

La vie, malgré tout.

3 décembre 2015

Les attentats du 13 novembre ont été un véritable traumatisme pour  tous les Parisiens. Les habitants des quartiers populaire, dans leur ensemble, jeunes et moins jeunes, ne dérogent pas à la règle et ont également été touchés par les évènements : certains ont perdu des voisins, des amis, des connaissances proches ou lointaines, dans les tueries qui sont survenues dans les 10ème et 11ème arrondissements.

Pourtant malgré la peur, malgré le niveau de sécurité très élevé, tous ceux que nous avons rencontré ces derniers jours souhaitent continuer à vivre, à sortir et à découvrir Paris. C’est la raison pour laquelle nous avons  donc repris progressivement la mise à disposition de billetterie pour les familles des quartiers populaires.

Dans le cadre du partenariat qui lie la Ville à la Société de la Tour Eiffel, la Maire de Paris, Anne Hidalgo a souhaité que des invitations soient mises à disposition des habitants  pour visiter ce monument emblématique et ainsi partager avec le plus grand nombre ce qui fait l’identité de la capitale.

C’est ainsi plus de 600 places qui seront, cette année,  mises à disposition des associations qui œuvrent quotidiennement auprès des jeunes et de leurs parents : 300 ont d’ores et déjà été distribuées pour cette fin d’année à une trentaine d’associations de quartiers, des associations intervenant dans une dizaine d’arrondissements dans le cadre de la réussite éducative, des clubs de prévention ou encore des centres sociaux. 300 invitations supplémentaires seront proposées en début d’année prochaine.

Je souhaite que perdurent ce type d’initiatives parce qu’elles font de Paris une ville vivante, attractive et partagée par tous, à rebours du silence et du quant-à-soi que les terroristes ont voulu nous imposer.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse publié à cette occasion : http://presse.paris.fr/wp-content/uploads/2015/12/600-places-%C3%A0-la-Tour-Eiffel-distribu%C3%A9es-aux-Parisiens-des-quartiers-populaires.pdf

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 757 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :