Skip to content

Festival « Tout Petits Cinéma » : l’initiation au cinéma pour tous

20 février 2015

Le Forum des Images, au cœur des Halles, présente actuellement et jusqu’à Dimanche la 8ème édition du festival « Tout Petits Cinéma », un événement cinéma à destination des 18 mois – 4 ans.

Cette initiative vise à permettre aux plus petits de profiter et de découvrir le cinéma, auquel les familles n’ont pas facilement accès par manque d’une offre adaptée à ce très jeune public. Chaque séance propose ainsi une initiation en douceur autour de projections de films et d’animations par des artistes du spectacle vivant, une occasion unique d’initier les enfants au plaisir du cinéma et à la Culture.

Dans la droite ligne des « Après-midi des enfants » organisés tout au long de l’année, le Forum des Images poursuit, avec ce festival, son ouverture vers un public toujours plus diversifié.

Je salue d’autant plus cette belle initiative qu’elle a su s’ouvrir au plus grand nombre. Grâce à la mobilisation de la délégation à la Politique de la Ville et de la Mission Cinéma de la Mairie de Paris, ainsi qu’à l’effort du Forum des Images, l’édition 2015 du festival a tout fait pour accueillir les enfants et les familles des quartiers populaires parisiens au travers de partenariats avec des associations de proximité et des centres sociaux et par des tarifs préférentiels.

Cette action s’inscrit dans une volonté bien plus ambitieuse de la Mairie de Paris : permettre à chacun de bénéficier de la très grande offre culturelle que propose notre ville. Ceci passe nécessairement par un accès facilité aux très nombreuses institutions culturelles parisiennes, mais aussi en proposant par exemple des actions hors les murs, dans les quartiers, ou en favorisant l’émergence d’initiatives locales et innovantes.

>>> Toutes les informations pratiques 

Visite du quartier des portes (10ème)

18 février 2015

portes J’étais hier matin aux côtés de Sophie BROCAS, préfète de Paris, Rémi  FERRAUD, Maire du 10ème arrondissement et Didier LE RESTE, adjoint à la Politique de la Ville du 10ème arrondissement, dans le quartier des Portes. Ce quartier qui figure désormais dans les quartiers dit de « veille active » de la Politique de la Ville concentre encore de grandes fragilités économiques et sociales, avec en particulier de nombreux demandeurs l’asile et sans abri. C’est pour cette raison que la Mairie de Paris continuera à soutenir activement les habitants et structures qui y sont implantée, notamment dans leur action en direction des populations les plus précaires (comme le fait le Centre d’Accueil Médicalisé et de Réinsertion Economique et Sociale – CAMRES qui nous a ouvert ses portes à l’occasion d’un de ses accueil collectif avec petit-déjeuner) ou en faveur du vivre ensemble (à l’image du travail mené par l’association Assemblée Citoyenne Originaires Turquie – ACORT). C’est le sens du message que nous avons voulu transmettre aux associations venant des différents quartiers de la Politique de la Ville de cet arrondissement (les Portes, la Grange aux Belles, Buisson Saint-Louis) avec qui nous avons échangé dans les locaux du Pari’s des Faubourgs : le CAMRES, l’ACORT, Pari’s des Faubourg, Espace Universel, avec Robert Desnos, Aires 10, Ensemble nous sommes le 10ème. Toutes ont rappelé l’importance du soutien des pouvoir publics à leurs actions de proximité favorisant le lien social, dans un arrondissement marqué par une forte présence de migrants qu’il convient d’accompagner même lorsqu’ils ne sont plus primo-arrivants, en particulier les femmes.

Ce travail, nous continuerons à le mener avec les associations et les habitants des quartiers de la Politique de la Ville.

« Tu casses, tu répares » : le dispositif de réparation pénale sur les Vélib’

17 février 2015

Je suis allée aujourd’hui avec Mme Vermeersch Vice-procureur du parquet de Paris, Catherine Barrati Elbaz, Maire du 12e, et Fabrice Moulin, son adjoint chargé de la Sécurité et de la Prévention, visiter le dispositif « Tu casses, tu répares » dans les ateliers de Vélib’ du 12ème arrondissement.

Lancée en janvier 2013, à l’initiative du parquet, de la  Ville de Paris et de JCDecaux suite à l’augmentation du nombre de dégradations sur le parc Vélib’, cette mesure fait partie intégrante d’un dispositif d’accompagnement mis en place avec l’Association d’Aide Pénale.

velib 2

Il s’applique aux mineurs condamnés pénalement pour des dégradations ou les vols de Vélib’ : ceux-ci  sont reçus pendant les vacances scolaires dans les ateliers de JCDecaux pour procéder à des travaux de réparation et de maintenance sur les Vélib’ ou les stations, au bénéfice de la victime de leurs actes.

L’objectif de cette mesure de réparation pénale est de développer la palette de réponses de la justice et de prévenir la récidive. Elle permet aux jeunes de prendre conscience des conséquences de leurs actes sur le fonctionnement de Vélib’ et des équipes qui travaillent pour assurer le meilleur service aux Parisiens et à tous les utilisateurs. C’est, par ailleurs, également l’occasion pour les jeunes de rentrer en contact avec le monde professionnel, d’en découvrir et appréhender les rythmes et les codes.

Cette action rencontre un fort succès : ainsi, depuis 2 ans, aucun des jeunes mineurs qui ont été accueillis dans les ateliers Vélib’ n’a été signalé par le parquet comme récidiviste sur ce type d’infraction.

Comme l’a souhaité la Maire de Paris, la Ville travaille donc, en lien avec le Parquet, à une extension de ce dispositif de réparation pénale pour les dégradations commises sur le mobilier urbain et les espaces publics, en lien avec le délégataire chargé de la maintenance de l’éclairage public.

Velib 1

750 000€ pour les jeunes parisiens en difficulté

12 février 2015

Mardi, le Conseil de Paris a voté, sur ma proposition, en faveur du versement d’une dotation de 750 000 € au Fonds d’Aide aux Jeunes Parisiens (FAJP) pour venir en aide aux parisiennes et aux parisiens de 18 à 25 ans qui sont en difficulté. Ce fonds est un outil essentiel pour prévenir les situations d’exclusion et favoriser l’autonomie des jeunes. En l’abondant de 750 000€ en 2015, Paris démontre son volontarisme en la matière.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de la Mairie :

>>>   En version PDF

Résidence sociale « les arbustes » : une transformation réussie !

10 février 2015

J’étais présente samedi 7 févier à l’inauguration de la résidence sociale « les Arbustes » dans le 14e arrondissement aux côtés de mon collègue Ian BROSSAT, adjoint en charge du Logement et de l’hébergement d’urgence, d’Amine BOUABBAS, adjoint à la Maire du 14e et de Patrick LAPORTE et Franck CALDERINI, respectivement Président et Directeur Général de COALLIA.  Cet ancien foyer de travailleurs migrants, propriété du groupe COALLIA, a été entièrement transformé en résidence sociale.

Arbustes 5

Arbustes 4

La question de la rénovation des foyers de travailleurs migrants est une priorité de la ville de Paris qui a souhaité reprendre en 2005 le pilotage du plan de rénovation.

Sur les 45 foyers de travailleurs migrants que comptait Paris, la moitié connaissait en effet de graves dysfonctionnements. C’était le cas du foyer des Arbustes qui a longtemps accueilli 266 personnes dans des chambres vétustes.

Aujourd’hui, la nouvelle résidence sociale des Arbustes comprend 156 logements autonomes – dont 19 sont accessibles aux personnes à mobilité réduite – des bureaux et des salles de réunion pour les résidents.  Dans quelques semaines, un restaurant social, ouvert au reste du quartier, complètera ce nouveau programme.

La rénovation du foyer a permis une transformation extérieure du bâtiment, aujourd’hui mieux inséré dans son environnement. Mais c’est surtout une résidence qui favorise l’autonomie, l’intimité et la sécurité des résidents, majoritairement salariés ou retraités, qui se déploie désormais à la limite des 14ème et 15ème arrondissements.

Arbustes 1

En inaugurant ce foyer, je suis heureuse de conforter, au nom de la Ville de Paris, le travail de longue haleine entrepris pour donner aux travailleurs migrants des conditions de vie dignes. Je souhaite que ce travail contribue à mieux les intégrer dans leur quartier et dans leur ville pour qu’ils se sentent, plus que jamais, des Parisiens à part entière.

Les vœux de la Direction de la Prévention et de la Protection

9 février 2015

Mercredi 28 janvier j’étais aux côtés des agents  de la Direction de la Prévention et de la Protection (DPP) avec Matthieu CLOUZEAU, leur directeur, pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

 Voeux DPP 1

La DPP a pour missions essentielles de protéger les parisiens et de s’assurer de leur tranquillité au quotidien.

Les tâches confiées aux 1 000 agents de la DPP sont multiples. La première d’entre elles est de veiller à la protection du patrimoine et des équipements municipaux et particulièrement aux heures où ils sont fréquentés par les Parisiens (équipements sportifs, squares, mairies, écoles, etc.).

Ils assurent aussi bien l’accueil que la protection des usagers des bâtiments de la ville et du personnel qui y travaille, tout comme celle des habitants et des touristes réunis lors de grandes manifestations organisées par la municipalité parisienne.

Ces hommes et ces femmes sont également responsables de la prévention des faits de nuisance sur la voie publique. Pour que chacun puisse jouir de l’espace public en toute liberté, ils opèrent une mission de verbalisation afin de lutter notamment contre les incivilités.

En lien permanent avec les parisiens, ils assurent enfin le développement de la médiation dans certains quartiers, au travers notamment des correspondants de nuit, dans le but de prévenir les troubles à la tranquillité et de porter assistance aux victimes d’actes de délinquance ou encore aux sans-abris.

Voeux DPP 3

Cette cérémonie revêtait un caractère particulier au regard des événements survenus début janvier à Paris. Elle m’a permis de les remercier, au nom des parisiens, pour leur professionnalisme et leur dévouement au moment où les questions de prévention et de sécurité sont une préoccupation majeur des parisiens.

>>> Pour en savoir plus sur la Direction de Prévention et de la Protection (DPP), retrouvez sa fiche complète sur le site de la Ville de Paris  

Prévention et insertion: S’associer pour plus d’efficacité

4 février 2015

Mercredi 28 janvier, l’ensemble des acteurs du secteur de la prévention était réuni à l’hôtel de ville pour la signature d’un protocole de partenariat.

Photos signature 28 janvier 2015 5

Signé entre la mission locale de Paris, les 14 clubs de la prévention spécialisée parisiens et la Mairie de Paris que nous représentions avec Pauline VERON, adjointe chargée des questions de démocratie locale, participation citoyenne, vie associative, jeunesse et emploi, il est le fruit d’un travail commun entre ces différents acteurs. Ce protocole entend définir les modalités de travail conjointes à destination des jeunes parisiens de 16 à 25 ans.

La Mission Locale est l’acteur historique de l’insertion des jeunes à Paris. Elle suit 25 000 jeunes dont 10 000 nouveaux inscrits chaque année. Parmi eux, 25% de jeunes sont issus des quartiers populaires.

Photos signature 28 janvier 2015 2

Les 14 clubs de prévention parisiens interviennent eux, au titre de la protection de l’enfance et mettent en place des suivis individuels et collectifs en lien avec les acteurs associatifs et institutionnels pour prévenir le décrochage, la paupérisation et la marginalisation des jeunes issus des quartiers populaires. L’un de leurs objectifs est de faciliter l’insertion professionnelle et la promotion sociale des jeunes les plus éloignés de l’emploi et de leur famille.

Ce protocole ouvre de nouvelles possibilités de coopération et met en place une synergie des moyens et des pratiques dans le but de rendre l’accompagnement plus efficace et plus adapté et de fluidifier ainsi les parcours pour faciliter l’insertion de ces jeunes.

Il permet aussi d’évaluer les réponses apportées et donc de pouvoir les adapter au mieux.

Le renforcement de la prévention et de l’accompagnement des jeunes est devenu d’autant plus crucial qu’il est outil de lutte contre l’exclusion et les inégalités sociales. Les événements de ce début d’année nous ont tragiquement rappelé à quel point cette politique est aujourd’hui prioritaire et urgente.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 550 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :