Skip to content

On s’éclate avec On s’la joue !

16 février 2017

logo-1Salle comble vendredi 10 février au Centquatre où se sont produites douze talentueuses jeunes filles dans le cadre du projet « On s’la joue ! » de l’association La Déferlante !

Douze  apprenties comédiennes,  de 9 à 15 ans, venant de La Maison des Copains de la Villette et du Collectif Indépendant Résidence de Tanger, se sont librement et brillamment inspirées de la pièce Grande, de Vimala Pons
et Tsirihaka Harrivel, pour co-écrire et interpréter « Pièces Détachées », sous la direction de Claire               Pétrouchine… tout ça en seulement cinq jours !

Les rires des petits et des plus grands se sont mêlés à l’enthousiasme de la salle, devant un spectacle mêlant humour et inventivité.

Je tiens  à remercier la compagnie La Déferlante de cette invitation,  et saluer leur travail permettant la réalisation de spectacles de grandes qualités et valorisants pour les jeunes du 19e . Niché au cœur de l’arrondissement, le projet On s’la joue ! de la Déferlante démontre, s’il en était encore besoin, l’importance de la création pour les plus jeunes et l’intensité des émotions partagées. Nous attendons donc avec impatience une prochaine représentation en mai prochain.

Plus d’infos sur : http://www.ladeferlante.org/

Projet urbain Hébert : la concertation avec les habitants du quartier se poursuit !

9 février 2017

p

 

J’ai participé avec plaisir jeudi 2 février à l’atelier de concertation dédié aux jeunes et aux familles du 18e  arrondissement concernés par le projet urbain Hébert, au sein du collège Daniel Mayer. Nouveaux et anciens habitants ont abondamment échangé  sur la question de la circulation et des déplacements.

Au cœur du quartier de la Chapelle, cet ambitieux projet doit permettre, par la transformation de terrains de la SNCF, d’améliorer le cadre de vie des habitants, d’ouvrir le quartier, d’y développer les commerces et l’emploi, la construction de nouveaux logements, de favoriser la mixité sociale et de construire de nouveaux équipements publics. Il permettra par ailleurs, en plus du parc prévu à Chapelle Charbon, d’ouvrir un nouvel espace vert au cœur de ce quartier dense. Grâce aux propositions, idées et remarques des habitants, ces échanges ont permis de réfléchir, collectivement et concrètement, pour améliorer le projet et dessiner ensemble le visage futur du quartier Hébert.

unnamed-5

Bien sûr, la concertation se poursuivra au cours des mois à venir ! Rendez-vous par exemple le 23 février 2017, de 18h à 20h, pour un atelier dédié aux associations et riverains, à l’École Normale sociale, 2 rue de Torcy- Paris.

Informations et inscriptions sur http://www.espacesferroviaires.fr/

unnamed-1

   

 

Des parisiens mobilisés pour « un Samedi qui sauve »

31 janvier 2017

Les dramatiques attentats de 2015 ont suscité un fort engouement des parisiennes et des parisiens à l’initiation aux « gestes qui sauvent ». En complément des initiations lancées par les sapeurs-pompiers de Paris en janvier 2016, la Ville de Paris a lancé un grand programme intitulé « Paris qui sauve », qui permet chaque année à des milliers de Parisiens d’apprendre gratuitement ces gestes. La Ville a ainsi souhaité répondre et accompagner ce mouvement citoyen en mettant à la disposition des formateurs l’ensemble de ses mairies d’arrondissement et en relayant  auprès des habitants ces initiatives.

sqs sqs2

Ce samedi, les 20 mairies d’arrondissement et le parvis de l’Hôtel de Ville ont accueilli des milliers de parisiens préalablement inscrits à des formations de 1er secours : gestes de première urgence, massages cardiaques, utilisation des défibrillateurs à la portée de tous… Présente d’abord à la Mairie du 19ème arrondissement, puis sur le parvis de l’Hôtel-de-Ville, j’ai pu apprécier la qualité de ces formations pour ces gestes qui, bien expliqués et régulièrement répétés, peuvent être de nature à sauver des vies en stabilisant des blessés pendant les minutes qui précèdent l’arrivée des services d’urgence. La Maire de Paris a également souhaité remercier, avec Bernard Jomier, mon collègue en charge de la santé,  l’ensemble des équipes de secours présentes – la Protection civile de Paris, la Croix-Rouge Française de Paris, la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris et le Samu 75-AP-HP – qui ont ainsi fait découvrir aux parisiens de tous âges leurs métiers et leurs véhicules d’intervention .

Enfin, l’Établissement français du sang a accueilli les donneurs de sang, qu’ils soient occasionnels ou réguliers, afin de les sensibiliser sur l’importance de ce geste gratuit et anonyme, indispensable au bon fonctionnement de nos services publics de santé.

Les attentats de 2015 nous ont rappelé que l’impensable peut malheureusement toujours survenir. Il s’agit donc de tout mettre en œuvre pour être prêt à y répondre et faire de chaque parisien qui le souhaite un acteur et un citoyen mobilisable. Après l’organisation d’un premier « samedi qui sauve » en mars 2016, puis des séances d’initiation place de la République en juillet et en août ou la formation de 500 gardiens du parc social à l’Hôtel de ville en octobre dernier ; cette nouvelle mobilisation est le soutien que nous nous devons d’organiser pour répondre, favoriser, et accompagner l’élan de générosité dont on fait preuve tant de parisiens en 2015 et qui ne se dément pas deux ans après.

Du cinéma pour des rêves éveillés

31 janvier 2017

 

proj_les_romeos_et_juliettes-1f5a2

J’ai eu le plaisir jeudi soir d’assister à la projection du court-métrage « Les Roméos et Juliettes », court métrage réalisé par la Compagnie des Rêves Ayez et des jeunes du 18ème et de Saint-Ouen.

Ce court-métrage, primé au festival « Paris Court Devant », est le fruit d’un long travail de trois ans avec des jeunes, filles et garçons de 10 à 23 ans,  issus de territoires différents. Au-delà de la réalisation de ce film avec des moyens professionnels et l’enthousiasme communicatif des jeunes, l’association culturelle et artistique, en lien avec des structures implantées dans les quartiers comme par exemple Espoir 18, a utilisé la tragédie de Shakespeare « Roméo et Juliette » pour travailler sur les identités, la violence, les appartenances, les relations familiales et entre filles et garçons.

Cette aventure a mené ces jeunes comédiens et cinéastes en Angleterre, à Avignon, à Vérone et a ouvert de nouveaux horizons à beaucoup d’entre eux.

Le résultat est là : un film de très grande qualité, que les jeunes ont de la fierté à présenter aux spectateurs, et la preuve par l’exemple que l’exigence artistique irrigue aussi les quartiers populaires. C’est toujours pour moi un plaisir que la Ville de Paris soutiennent des projets de cette nature.

romeos-et-juliettes

romeo-et-juliette-2

 

Les couleurs du pont de Flandre sur écran géant

30 janvier 2017

invitation-tapis-rouge-19-janv-2017-ugc19-1

On ne s’en lasse pas. Je vous avais déjà fait part de mon enthousiasme lors de la première projection du film « Tapis Rouge rue Alphonse Karr » d’Ali Meziane relatant la formidable aventure de l’association Les couleurs du pont de Flandre qui a permis aux habitants de réaliser un véritable défilé de mode au cœur de leur quartier. Quelques mois plus tard tous les habitants, les participants, bénévoles, professionnels, élus, militants et responsables associatifs se sont retrouvés pour une nouvelles projection dans l’immense salle de l’UGC Ciné Cité Paris 19. Occasion de rappeler à nouveau l’importance de croire en ses rêves, de monter des projets ensemble, d’investir les espaces publics pour proposer du beau, du mélange, de la joie, des rencontres, de la vie tout simplement.

fafa2Cette belle projection a été précédée d’une présentation du projet de Christine Boulanger, « Visages d’en Face », composé de portraits dessinés et écrits de voisins, d’habitants et d’acteurs locaux du 19ème arrondissement. Nous avons pu voir le petit film retraçant leur exposition lors de la Nuit Blanche au sein de la gare Rosa Parks qui s’était transformée pour l’occasion en un véritable lieu de rencontres. Fresque à la craie de Jordane Saget, musiciens (Alexandre Pierre-Nadal et Fabrice Bouh-Mana, Hitzak, Les Foies Graves, Rivkah & The Last Minute Choir, The Fantasy Orchestra) avaient alors apporté leur touche de magie à cet événement inédit dans la gare, fruit d’un véritable travail d’équipe avec les habitants, les bénévoles et les salariés des structures associatives des quartiers voisins : Centre social et culturel Espace 19, Centre social et Culturel Rosa Parks, Fondation Jeunesse Feu Vert, et une Chorba Pour Tous.

 

A voir et à revoir tout simplement !

Des habitants des quartiers populaires aux vœux de la Maire

26 janvier 2017

Hier soir, la Maire de Paris présentait ses vœux aux acteurs associatifs et économiques parisiens dans les prestigieux salons de l’Hôtel de Ville.

Pour l’occasion Anne Hidalgo avait invité une cinquantaine d’ habitants des quartiers de la Porte d’Ivry, de la Chapelle, de Flandre ou encore de Saint-Blaise à s’associer à ce moment convivial et symbolique.

Ainsi, des jeunes et moins jeunes Parisiens ont pu participer au milieu d’un millier d’invités, à cette cérémonie et découvrir les salons de  l’Hôtel de Ville.

Je souhaite remercier ici très sincèrement les centres sociaux Relais 59, 13 Pour Tous, Soleil Blaise et les associations Espoir 18 et Entr’aide de s’être mobilisés pour accompagner ces habitants jusqu’à l’Hôtel de Ville, la maison commune de l’ensemble des Parisiens. Tous les Parisiens y ont leur place !

voeux-maire-de-paris-2 voeux-maire-de-paris

%d blogueurs aiment cette page :