Skip to content

Le nouveau site de Paris met les quartiers parisiens à l’honneur

24 juin 2015

LeNouveauSite

Depuis mercredi soir, le site de la ville de Paris a un nouveau visage. Voulu par la Maire comme le reflet de la ville sur le web, il intègre sur une seule et même plateforme, l’ensemble des services aux parisiens hier répartis sur plus de 250 sites différents.

Une refonte complète qui aura nécessité 9 mois de travail aux équipes de Paris Numérique pour repenser et retravailler ce service aux parisiens et faire de paris.fr un outil plus accessible, plus agréable et plus utile.

>>> Retrouvez toutes les coulisses de la conception du site ICI

Home La Chapelle

Plus proche : les quartiers et les parisiens mis à l’honneur

 

Le nouveau site change de ligne éditoriale et met dorénavant à l’honneur les quartiers parisiens et ceux qui y vivent, y travaillent et s’y investissent. Ces reportages vont ainsi montrer qu’un quartier n’est rien sans ceux qui l’animent au quotidien : habitants, acteurs associatifs, commerçants, bénévoles…

Chaque mois, un reportage viendra mettre en valeur un quartier Parisien. Premier né de la série, le reportage de lancement présenté mercredi soir porte sur un quartier populaire, celui de La Chapelle.

Paris.fr donne la parole ici à de jeunes basketteuses, à un artisan boulanger, à des bénévoles motivés… tous se sont appropriés ce coin de Paris ancré dans l’histoire et tourné vers le futur.  De l’esplanade Nathalie Sarraute, où se situe la Halle Pajol jusqu’à la porte de la chapelle, une rencontre en entraînant une autre, c’est tout le quartier qui se met en scène à travers une mosaïque de portraits.

>>> Retrouvez l’article en entier sur Paris.fr

Plus facile d’utilisation et plus utile dans vos démarches

paris-homepage22

Ce nouveau site vient s’adapter aux usages qu’en font les parisiens. L’ensemble des informations sur un sujet sera dorénavant sur une même page pour faciliter la recherche de renseignements  sur les équipements de la ville, leurs horaires d’ouvertures, etc. Toutes les démarches possibles seront en ligne. Il sera désormais plus simple de s’inscrire à des cours municipaux ou de s’informer sur les démarches d’État civil.

Paris.fr va aussi proposer à court terme un compte unique permettant, grâce à une authentification avec une seule adresse mail, d’accéder à tous les services et dispositifs de réservation en ligne, qui seront adossés à des indications sur l’affluence des équipements.

>>>  Plus qu’une seule adresse Paris.fr

Inauguration du centre social Maison 13 Solidaire

22 juin 2015

Photo CS MS13

Le 13 au 13. Nous inaugurions samedi 13 juin le nouveau centre socioculturel Maison 13 Solidaire avec Jérôme Coumet, Maire du 13ème arrondissement, les élus du 13ème,  Jean-Louis Haurie, Directeur de la CAF, la fédération des centres sociaux, ainsi que les habitants et les associations du quartier.

Les habitants du quartier de la gare de Rungis vont maintenant pouvoir s’approprier ce nouvel équipement. Il proposera à terme des activités sociales et culturelles visant avant tout à créer de la cohésion et à favoriser la solidarité entre les habitants mais aussi  à développer la convivialité et les échanges entre les familles.

CS MS13 1

Construit entièrement en bois et recouvert de plaques métalliques sur sa façade, ce centre social s’insère en plein cœur du premier éco-quartier parisien inauguré par la Maire de Paris il y un mois, à la place de l’ancienne gare de Rungis et à cheval sur la petite ceinture. Il aura ainsi également pour but de favoriser la cohésion entre les différents quartiers alentours et les liens entre les habitants du quartier de la gare de Rungis et des autres plus anciens, pour que celui-ci trouve sa place dans la ville.

Les habitants du quartier sont réellement au cœur du projet de la Maison 13 Solidaire. Ce sont eux qui sont à l’origine de son émergence, grâce à un collectif soutenu par la Mairie. Ce sont eux aussi qui vont dorénavant faire vivre ce centre social et participer à l’animation du le quartier.

Éducation nationale et #Prévention, un colloque pour un plus grand rapprochement

28 mai 2015

Je participais mercredi, en présence d’Alexandra CORDEBARD, Adjointe en charge des Affaires scolaires et de la réussite éducative, à la journée organisée par la Fondation Jeunesse Feu Vert et l’Académie de Paris sur le thème « Éducation nationale et Prévention : travaillons ensemble ! ».

photo colloque prev EN

Ce colloque montre la détermination des acteurs de la prévention spécialisée à lutter plus efficacement contre le décrochage scolaire des jeunes et le déterminisme social, au travers d’un rapprochement avec les équipes de l’Éducation nationale.

La communauté des adultes qui entourent l’enfant (parents, enseignants, équipes éducatives et acteurs de la prévention) doit pouvoir interagir facilement afin de prévenir au mieux le décrochage scolaire.

C’est aussi pourquoi nous avons fait inscrire dans le contrat de ville la nécessité de nouer des liens entre les collèges et les clubs de prévention, ainsi qu’avec les autres associations de proximité. Un établissement scolaire n’est jamais coupé de ce qui se passe dans le reste du quartier où il est implanté et ce qui se passe dans le collège n’est pas sans impact sur la vie du quartier.

Un tel lien permettrait au secteur de la prévention spécialisée et aux établissements scolaires de coordonner leurs actions, en particulier pour la prise en charge des élèves temporairement exclus. Les éducateurs de la prévention spécialisée ont un lien important avec les familles, ils ont un regard sur ce qui se passe en dehors du collège et participent d’une vision plus globale des situations.

Le renforcement de la prévention et de l’accompagnement des jeunes est devenu d’autant plus crucial qu’il est un outil efficace de lutte contre l’exclusion et les inégalités sociales. Le décrochage scolaire des jeunes les menant bien souvent vers d’autres formes d’exclusion, c’est une action coordonnée et de fond que favorise la Mairie de Paris et ses partenaires.

Présentation du Plan 2015 pour la #sécurité des sites touristiques à #Paris

27 mai 2015

Nous présentions, jeudi après-midi, avec le préfet de Police Bernard Boucault, le Procureur de la République de Paris, François Molins, et en présence de la Maire du 8ème arrondissement Jeanne d’Hauteserre,  le Plan de Sécurité des Touristes pour la saison 2015.

Paris est la première destination touristique mondiale, avec plus de 30 millions de visiteurs chaque année. Un afflux important qui a vu se développer une délinquance spécifique. Aussi, en 2013, la préfecture de Police, le Parquet de Paris et la Mairie de Paris ont mis en place un plan d’action afin d’assurer la sécurité de ceux qui souhaitent profiter des équipements touristiques parisiens.

Photo Plan Tourisme

Reconduit et adapté par rapport à 2014, le Plan Touristes  se concentre sur 7 secteurs emblématiques de la capitale :Converted_file_7bc038e4

  •          La Butte Montmartre ;
  •          Les Champs Élysées ;
  •          Le Champ de Mars ;
  •          Le Trocadéro ;
  •          Le Musée du Louvre / Palais royal ;
  •          Notre dame / Quartier Latin / Saint Germain / Chatelet ;
  •          Opéra.

Il opère d’abord un renforcement de la présence de policiers et d’agents de la ville de Paris sur les principaux sites touristiques. Ce sont ainsi 10 patrouilles qui sont mobilisées chaque jour pour les 7 zones, soit un maintien des 26 000 agents mobilisés en 2014.

Les transports sont le deuxième point de sécurisation, via une coopération avec la RATP et la SNCF  en particulier sur le tronçon nord du RER B, reliant Paris à l’aéroport de Roissy et au travers de message de sensibilisation en plusieurs langues. Un nouveau commissariat a également vu le jour au sein de la Gare du Nord, en remplacement de l’ancien devenu inadapté, et les stations les plus fréquentées ont vu la présence des forces de l’ordre renforcée.

L’accent est également mis sur la prévention et la communication envers les touristes et les tours opérateurs, en liaison avec l’Office du tourisme de Paris et le comité Régional du Tourisme. Le guide Paris en toute sécurité est par exemple largement distribué en 8 langues différentes.

Enfin, en liaison avec le parquet de Paris, le dépôt de plainte est facilité, notamment par des formulaires bilingues disponibles en 17 langues et une réponse pénale rapide est apportée pour les auteurs interpellés pour vols à la tire, vols avec violence ou extorsion.

Et les résultats sont encourageants. Dans les 7 zones considérées, les vols avec violences affichent une baisse globale de 10,6% sur l’année 2014 et jusqu’à 28% sur les champs Élysées.

Une tendance qui se confirme sur les quatre premiers mois de l’année 2015 où les chiffres témoignent d’une baisse de 36,84% des vols avec violences sur le secteur de la butte Montmartre et de 35,71% sur les Champs Élysées.

Il nous reste encore beaucoup d’efforts, Paris reste une ville touristique et nous continuerons à nous mobiliser, avec mon collègue Jean-François Martins en charge des Sports et du Tourisme, pour améliorer  la sécurité de tous à Paris.

 >>> Plus d’informations sur le site de la Préfecture de Police

Programme du #ConseildeParis du mois de mai

26 mai 2015

Ce mois-ci, le Conseil de Paris entame sa séance un mardi matin et débute par une minute de silence en hommage aux victimes des tremblements de terre survenus au Népal. Une subvention de 40 000 euros au profit d’Oxfam France qui vient en aide aux victimes et aux populations sinistrées a également été votée. S’en ai suivi un hommage à Florian Dumont, jeune sapeur pompier de Paris, décédé des suites de blessures occasionnées en opération.

Au programme des conseillers parisiens, plus de 480 délibérations, les questions d’actualité et plusieurs débats. L’ordre du jour complet des délibérations est consultable ICI

#SmartCity : Paris, ville intelligente et durable

Les discussions se sont ouvertes par le plan stratégique Intitulé « Paris intelligent et durable – Perspective 2020 et au-delà » présenté par Anne Hidalgo. Il vise à penser l’avenir de Paris pour répondre aux défis auxquels les métropoles vont être confrontées dans l’avenir.

La ville intelligente doit être une ville ouverte sur ses habitants et faciliter leur expression. Elle doit donc reposer sur des mécanismes de participation et de mobilisation citoyennes nombreux, simples et accessibles (Budget Participatif, Madame la Maire, j’ai une idée), et permettre un accès aux données publiques le plus large possible (Open Data). C’est avant tout la contribution, la créativité et l’investissement de tous qui feront de Paris une ville intelligente et durable.

Elle doit être une la ville connectée. Autant que dans le secteur économique, le développement du numérique doit également se faire dans l’offre de services publics performants (nouvelles applications, création d’un compte unique du Parisien) et en renforçant les infrastructures à disposition de tous (extension du wi-gratuit, écrans interactifs sur les abribus…).

Ouverte par sa méthode, connectée par ses outils, la ville intelligente et durable se doit de  préparer l’avenir de Paris et des parisiens. Elle traduira les ambitions parisiennes en matière de climat, de biodiversité, de stratégie zéro déchet ou encore de lutte contre la pollution. Autant de projets qui vont structurer l’action municipale pour la décennie à venir.

03

 

 

Une nouvelle charte pour les mutations dans le logement social

Selon les évolutions de la vie, les besoins changent. Avec l’arrivée ou le départ d’un enfant, un appartement devient rapidement trop petit, ou trop grand. Il peut aussi devenir trop cher ou ne plus être adapté. C’est pourquoi la Mairie de Paris cherche, au travers de cette charte,  à permettre plus de mobilité à l’intérieur du parc social parisien.

La ville s’engage par exemple à mettre à disposition des bailleurs 25% des logements qu’elle attribue chaque année, et l’État 20%. D’autres mesures visent, d’une part à favoriser la coordination entre les acteurs concernés, d’autre part à travailler à la mise en place d’une « bourse d’échange » entre locataires sociaux d’ici 2017.

charte logement social

La Reconquête des berges de seine : La rive droite

Après la piétonisation de la rive Gauche il y a trois ans, La Mairie de Paris souhaite rendre la rive Droite accessible aux piétons et en faire un véritable lieu de vie, d’animation et de déambulation.

rive droite

Depuis l’été 2014, la Ville étudie les parties des quais qui pourraient être concernées, en lien avec la Préfecture de Police. Deux schémas sont aujourd’hui réalisables. Le premier porte sur un parcours de 3,3km allant du jardin des Tuileries jusqu’au port de l’Arsenal, alors que le second se concentre sur un périmètre plus réduit, de la place du Châtelet au Pont de Sully.

Ces deux schémas seront soumis dès le mois de juin à la concertation des habitants et des élus, à l’occasion de cinq réunions publiques, dont une dédiée à Paris Métropole, afin de recueillir notamment les idées en matière d’équipements et d’animations. Il permettra ainsi aux parisiens d’être partie prenante dans l’élaboration et la réalisation du projet dont l’aspect définitif sera arrêté à l’automne 2015.

 

Aménagement des zones 30

Le Conseil de Paris doit se prononcer, sur l’instauration de nouvelles zones où la vitesse de circulation sera limitée à 30 km/h, principalement dans le centre et dans l’est de la capitale.

L’objectif est multiple : un abaissement de la vitesse de circulation permettra d’apaiser la circulation, de réduire les nuisances sonores liées au trafic et de lutter contre la pollution.

>>>  Voir la délibération (PDF)

 

 

Paris, ville à l’action internationale

Enfin, ce conseil est le moment de la présentation, par la Maire, d’une communication sur les axes majeurs de l’action de Paris sur la scène internationale.

De par sa taille et son histoire, Paris entend faire perdurer le rôle particulier qui est le sien sur la scène internationale.

Cela passe notamment par un renforcement des liens étroits tissés avec les villes du monde et les réseaux qui les rassemblent. Ces derniers mois, la Ville a notamment renforcé ses liens avec Londres, New-York, Rio, Mexico ou Séoul. Elle s’investit par ailleurs dans des réseaux de villes influents. Les Maires et les élus locaux ont un rôle prépondérant à jouer car ils peuvent être instigateurs de grandes intiatives internationales.

C’est aussi une action de solidarité envers les populations les plus démunies. Paris y consacre 6,7 M€ par an et cette solidarité se traduit notamment dans les domaines de la santé et de la lutte contre les grandes pandémies.Action internationale

L’action de Paris passe également par un soutien à son rayonnement international.  Première au niveau européen pour le dynamisme de son marché de l’innovation, la ville investi dans l’attractivité touristique et les grands rendez-vous internationaux (Euro 2016, JO 2024…), ou encore dans sa culture et son patrimoine.

Enfin, Paris continuera à assumer et à défendre les valeurs qui sont les siennes et qui ont forgé son identité, en soutenant des associations comme la Fédération internationale des droits de l’Homme ou Amnesty international. La défense de la liberté de la presse, l’égalité femmes/hommes et le travail de mémoire constituent également des maillons essentiels de son action.

 

 

 

>>> Retrouvez les autres temps forts aussi sur le site Paris.fr (Opération P’tit Vélib’ , étude sur l’extension de Roland Garos…) et l’ensemble des débats ICI

Dès à présent la retransmission des débats du conseil est aussi disponible en Langue des Signes Française.

Inauguration du Forum des Dynamiques Culturelles de territoire au CENTQUATRE

15 mai 2015

Mercredi soir, j’assistais, en présence de François Dagnaud, Maire du 19ème arrondissement, de Carine Rolland, 1ere adjointe au Maire du 18ème en charge de la Culture, et de Virginie Darpheuille, Directrice des Affaires Scolaires de la Ville de Paris, à l’inauguration, au CENTQUATRE, de la 4ème édition du Forum des Dynamiques culturelles du Territoire.

Cette série de spectacles et d’expositions sont le fruit d’une année de préparation et de collaboration entre le CENTQUATRE, les habitants, les associations, les établissements scolaires, les centres sociaux, les conservatoires ou encore les compagnies amateurs. Ils viennent mettre en valeur les démarches menées en faveur de l’accès à la Culture pour tous sur ce territoire des 18eme et 19eme arrondissements.

Forum des dynamiques cutlurelles de territoire 1

La soirée s’est ouverte sur une magnifique représentation du spectacle des Petits Riens, « Juliette et Roméo », préparé par les élèves des collèges Michelet et Méliès du 19ème arrondissement. Elle fait maintenant place à une série de spectacles vivants et d’expositions, organisés autour d’une cinquantaine de projets différents et qui se tiendront jusqu’au 31 mai.

Retrouvez le programme en entier ICI

Forum des dynamiques cutlurelles de territoire 2

Félicitations à tous ces jeunes et à tous les animateurs et associations qui se sont investis sur cet événement et tout au long de l’année, permettant ainsi de faciliter l’accès à la culture et à la pratique artistique de tous.

Comme elle le fait avec cet événement, la Mairie de Paris s’est engagée à développer l’accès à la Culture et en particulier dans les quartiers populaires, territoires qui regorgent de richesses, de volontarisme et de d’idées.

Ainsi, au travers de la charte de coopération culturelle ce sont 13 000 jeunes, adultes ou enfants, accompagnés dans le cadre de 160 projets associatifs, qui ont pu accéder à une pratique artistique ou culturelle. La ville de Paris accompagne également les familles des quartiers populaires à des événements culturels ou de loisirs pour permettre au plus grand nombre de profiter des beaux événements que nous offre la vie parisienne. Cette ambition se poursuit au travers notamment de nouveaux partenariats, afin de diversifier plus encore les offres d’accès.

#CulturePourTous

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 002 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :