Skip to content

Gare du Nord, Les Halles : Nouveaux dispositifs pour la sécurité à Paris

24 avril 2015

Mardi 21 avril, Anne HIDALGO inaugurait avec Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, Rémi FERAUD, Maire du 10ème arrondissement, Guillaume PEPY, Président de la SNCF, le procureur de la République et le Préfet de Police, le nouveau commissariat de la Gare du Nord.

CDGfZq1WMAA80z-

La Gare du Nord, l’une des plus fréquentées d’Europe, est un lieu de passage à la fois pour les franciliens qui vont et viennent chaque jour, et pour les touristes empruntant l’Eurostar, le Thalys ou arrivant de l’aéroport Charles de Gaulle.

Il vient remplacer l’ancien commissariat devenu trop petit pour un équipement de cette importance. Depuis son ouverture en décembre dernier, les chiffres sont par ailleurs très encourageant puisque la Préfecture annonce une baisse de 14% des  vols à la tire et jusqu’à 27% pour les vols avec violence sur le 1er trimestre, 500 plaintes ont également été enregistrées au total.

Pour faire face aux différentes problématiques que rencontre le quartier dans son ensemble, en dehors de la gare, une Brigade Spécialisée de Terrain (BST) patrouille également régulièrement depuis l’an dernier. La Gare du Nord est également comprise dans le périmètre du Groupe Local de Traitement de la Délinquance (GLTD) qui réunit, autour du procureur de la République, les acteurs institutionnels locaux dans le but de coordonner et rendre visible les actions des services de la Justice et de la Police sur le terrain.

Ces dispositifs témoignent de la volonté de la Mairie de Paris et de la Préfecture de Police de renforcer leur action de manière ciblée sur les lieux qui en ont le plus besoin, et en particulier les lieux de passage qui cumulent davantage de spécificités et qui demandent une action spécialisée.

Une autre brigade spécialisée  vient tout juste de voir le jour, et a entamé ses patrouilles le 15 avril dernier aux abords du forum des Halles.BST Halles 3

Composée de 24 fonctionnaires, cette brigade de proximité vient se mettre en place avant la fin des travaux de la Canopée et l’ouverture totale du forum des halles, l’un des premiers points d’entrée dans Paris et lieux de commerce, de tourisme et de passage.

Partout où ces BST ont été implantées à Paris, des améliorations notables de la sécurité ont été constatées par les forces de police, mais aussi de la tranquillité par les riverains et les commerçants.

La nécessité d’une présence humaine afin de prévenir les conflits, assurer la sécurité et offrir les conditions nécessaires de médiation avait été actée avec le Préfet de Police et le Maire du 1er arrondissement lors d’une visite du chantier des halles en novembre dernier.

Elle nous permet aujourd’hui d’appréhender ce nouvel espace en termes de sécurité en amont de son ouverture, de nous y adapter et de former les agents qui y interviennent.

Paris invite les familles des quartiers populaires #TousAuMatch !

22 avril 2015

Mercredi dernier, à l’occasion des quarts de finale de la Ligue des Champions, le PSG rencontrait l’équipe de Barcelone au Parc des Princes.

Afin que les parisiens peu habitués des stades puissent profiter de la rencontre et pour en faire une vraie fête populaire, nous avons, avec mon collègue Jean-François MARTINS, Adjoint en charge du Sport et du Tourisme, réservé une quarantaine de places qui ont été distribuées à des familles des quartiers populaires du 19ème arrondissement

.photo

Cette sortie, organisée grâce au concours d’associations, s’inscrit dans la politique que nous menons pour faire des quartiers populaires une réelle priorité.

D’autres manifestations sportives (Rugby par exemple) mais aussi culturelles, sont fréquemment l’objet d’actions similaires pour permettre au plus grand nombre de profiter des beaux événements que nous offre la vie parisienne.

C’est par exemple le cas avec «Les après-midi des enfants » en partenariat avec la Mission Cinéma de la ville de Paris et le Forum des Images, pour les cinéphiles en herbe, ou encore pour un nouveau match : PSG/Lille samedi, au Parc des Princes.

>>> Communiqué de la Mairie de Paris

Pour une ville plus sûre, Paris s’engage dans la prévention de la récidive

8 avril 2015

La ville de Paris mène une politique de prévention de la récidive très volontariste. Ainsi, elle accueille chaque année dans ses services environ 300 personnes condamnées à du travail d’intérêt général (TIG), soit 1/3 des peines de ce type prononcées à Paris.

Mesure extrêmement importante de notre politique de prévention de la récidive et de développement des peines alternatives, c’est une action globale et coordonnée que porte la ville avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation et le Parquet de Paris. Elle est complétée par d’autres dispositifs, à l’instar de « Tu casses, tu répares », en partenariat avec le Parquet, la PJJ et l’entreprise JC Decaux pour les mineurs ayant commis des dégradations sur les Vélib’.

Le « TIG » permet à ceux qui sont condamnés à des peines alternatives d’exécuter leur mesure judicaire en faveur de l’intérêt général et du service public en direction des parisiennes et des parisiens. Il offre surtout une meilleure perspective d’insertion sociale et professionnelle : il représente donc un moyen efficace de lutte contre la récidive et une alternative pertinente à la peine d’emprisonnement.

Cette mobilisation de Paris repose essentiellement sur l’engagement bénévole d’une centaine d’agents de la ville, formés par la municipalité et l’Association de Prévention du Site de la Villette, et qui acceptent d’encadrer ces personnes condamnées dans leur services (équipements sportifs, services administratifs, espaces verts…). C’est un engagement au service de la communauté qu’effectuent ces agents et qui se doit d’être salué.

TIG

C’est pourquoi, nous avons souhaité avec mon collègue Emmanuel GREGOIRE, Adjoint à la Maire en charge des ressources humaines, des services publics et de la modernisation de l’administration, recevoir mercredi dernier à l’hôtel de ville ces agents bénévoles pour une cérémonie en leur honneur et en présence de Laure Vermeersch Vice-procureur du parquet de Paris et de Patrick Madigou, Directeur du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation (SPIP).

Le lendemain, les tuteurs bénévoles de la ville de Paris ont pu bénéficier d’une visite de la maison d’arrêt de la Santé, la dernière prison encore présente à Paris, avant que celle-ci ne soit fermée pour être rénovée.

Rencontre avec les acteurs de terrain de la porte Montmartre

30 mars 2015

J’étais mercredi  après-midi, en compagnie d’Éric LEJOINDRE, Maire du 18eme arrondissement et de Maya AKKARI, son adjointe à la politique de la ville, au centre social Belliard pour échanger avec les acteurs associatifs du quartier de la porte Montmartre.

Comme à de nombreuses reprises depuis les attentats de janvier, nous sommes allés dialoguer avec ceux qui vivent et agissent sur le terrain au quotidien et recueillir leur sentiment sur le climat ambiant, et voir ensemble les pistes d’actions à mettre en œuvre ou à construire.

 

Ce type de rencontre est ainsi l’opportunité d’entendre les témoignages des acteurs de la prévention sur la réalité vécue par les habitants et notamment par les jeunes et leur famille. Ce sont de moments importants où chacun peut exposer son regard, son analyse et son expérience sur les événements que nous avons vécus et sur la manière dont les plus jeunes ont pu vivre ces drames.

Les discussions font inévitablement écho à la place de l’école comme vecteur d’égalité des chances, mais aussi à celle des parents dont le pouvoir éducatif doit être valorisé et parfois accompagné. Elles mettent aussi en évidence le rapport parfois compliqué que peuvent entretenir les jeunes avec l’information et  les médias, et fortiori les réseaux sociaux.

Loin de masquer la fatalité vécue de plus en plus précocement par certains, il est aussi important de valoriser et de mettre en lumière les parcours de réussite. Que ces réussites soient collectives ou individuelles, les modèles sont importants, les symboles le sont aussi.

Le travail qui est effectué dans ce quartier, comme dans bien d’autres, est primordial. Il est un moyen de préservation du lien social et du vivre ensemble, un outil de lutte contre les inégalités et les dérives extrêmes. C’est ce travail exemplaire, de long cours et de convictions que je souhaite saluer et que j’entends valoriser en tant qu’élue.

Participation citoyenne : lancement des projets de territoire

27 mars 2015

Après le vote au conseil de Paris du mois de mars, le contrat de ville doit maintenant être décliné en projets de territoire dans les 8 arrondissements concernés.

Dans le même esprit que celui qui a prévalu pour le contrat de ville, ces projets de territoire sont élaborés dans une démarche partenariale et participative, en lien avec les habitants et les associations. C’est pourquoi des réunions de lancement sont organisées depuis quelques jours et jusqu’au mois de mai. Elles permettent la participation de tous ceux qui veulent s’investir dans la vie de leur quartier et participer aux politiques publiques qui y sont mises en place.

Retrouvez la date de la prochaine réunion dans votre quartier :

  • 10e : réunion de lancement le 19 mars à 18 h00, mairie du 10e arrondissement ;
  • 11e : réunion de lancement le 14 mars à 16h00, école Belleville ;
  • 13e : réunion de lancement le 2 avril à 18h30, mairie du 13e arrondissement ;
  • 14e : réunion de lancement le 25 mars à 17h30, centre socio culturel Maurice Noguès ;
  • 17e : réunion de lancement le 23 mars à 18h30, centre d’animation de la Jonquière ;
  • 18e  Goutte d’Or : réunion de lancement le 2 avril, 18h00, collège Clémenceau ;
  • 18e Porte Montmartre et Porte de la Chapelle : réunion de lancement le 3 avril à 18h30, collège Utrillo ;
  • 18e  La Chapelle : réunion de lancement le 28 mars à 14h, école Maurice Genevoix ;
  • 19e : réunion de lancement le 4 mai à 17h00, mairie d’arrondissement ;
  • 20e Belleville : réunion de lancement le 28 mars à 9h00, école Ramponeau ;
  • 20e Les portes : Réunions de lancement par quartiers

– Quartier Python Duvernois Felix Terrier : jeudi 9 avril à 19H,  au cours d’une réunion publique GPRU/ projet de territoire, centre d’animation Louis Lumière ;

– Quartier de la Tour du Pin : vendredi 10 avril à 19H, local cabane Davout (37 boulevard Davout) ;

– Quartier Saint Blaise : samedi 11 avril à 14H00, (en attente de confirmation d’un lieu) ;

– Quartier Fougères-Levau : mercredi 15 avril 19h, maison des Fougères (10 rue des Fougères) ;

Visite de l’association « Permis de vivre la ville »

23 mars 2015

PVV

Je me suis rendue ce matin, en compagnie de Myriam El KHOMRI, Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville,  Axelle LEMAIRE, Secrétaire d’Etat au numérique, Carine PETIT, Maire du 14ème arrondissement  et  son adjointe à la Politique de la Ville, Mélody Tonolli, dans les locaux de l’association Permis de vivre la ville.

Installée à Paris, l’association créée en 1987 intervient dans les quartiers suivant une « pédagogie de l’implication ». Elle nous a notamment présenté la plateforme web Banlieues Créatives (banlieues-creatives.org), média de la créativité artistique, associative et entrepreneuriale en quartiers populaires, animé par une équipe plurielle : journaliste, réalisateur, graphiste, motion designer… ainsi que par des jeunes en projection professionnelle issus de Seine-Saint-Denis et des Hauts-de-Seine via leur programme Tremplin Numérique.

Permis de vivre la ville a été lauréate de « La France s’engage » démarche portée par le Président de la République destinée à mettre en valeur et faciliter l’extension d’initiatives socialement innovantes, d’intérêt général, portées bénévolement par des individus, des associations, des fondations, des entreprises.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 783 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :