Skip to content

Les bailleurs sociaux renforcent leur engagement au service des quartiers populaires parisiens !

30 novembre 2016

photo-tfpb2

Hier, c’est avec un grand plaisir que nous avons, avec Sophie Brocas, Préfète de Paris, et l’ensemble des bailleurs sociaux parisiens, signé une importante convention.

Dans son appellation, celle-ci peut sembler très technique, car définissant l’utilisation d’un abattement de taxe, intitulée « Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties ».

Mais ce document n’a rien de technique : il est un levier majeur pour les quartiers populaires parisiens.

En effet, cette convention prévoit que 4,7 millions d’euros seront engagés, chaque année, dans les quartiers politique de la Ville par les bailleurs. Ce budget, issu d’un dispositif légal, est quasiment triplé par rapport à l’ancienne mandature.

Très concrètement, ce sont des centaines d’actions financées par les bailleurs sociaux qui vont pouvoir se déployer ou être renforcées, au plus près des habitants, dans les mois à venir.

photo-tfpb

C’est un donc nouvel engagement fort qui est pris en faveur des quartiers populaires, en prenant pleinement en compte la diversité des quartiers parisiens. En effet, ces 4,7 millions d’euros seront répartis en 2 enveloppes.

La première, parisienne, permettra de mettre en œuvre des actions structurantes à l’échelle notre Ville, par exemple en termes de formation des agents des bailleurs, de loyers minorés pour les associations ou de tranquillité résidentielle.

La seconde enveloppe, locale, est une véritable innovation : en effet, nous créons 8 enveloppes d’arrondissements, pour un total de 2,5 millions d’euros. Celles-ci sont discutées localement, chaque année, dans les arrondissements, en étroite concertation avec les habitants.

Ces enveloppes d’arrondissements permettront d’améliorer le cadre de vie, d’accompagner des projets locaux, de mettre en œuvre des chantiers éducatifs ou encore de financer des actions d’associations. Autant d’enjeux essentiels pour nos quartiers aujourd’hui.

Bien entendu, nous avons souhaité que cette convention s’appuie sur l’important travail de concertation mené lors de l’élaboration du Contrat de Ville et des projets de territoires. Grâce à l’engagement et à la participation de tous, des diagnostics locaux ont ainsi été réalisés, territoire par territoire, pour définir ensemble les priorités à mener pour répondre au mieux aux attentes des habitants.

Chaque année, désormais, tout un panel d’actions se déploiera dans les quartiers en lien avec les habitants, et sera évalué, notamment par les conseils citoyens.

Une nouvelle preuve, s’il en était besoin, de la mobilisation de tous au service des quartiers populaires. Et la reconnaissance du rôle majeur qu’y jouent les bailleurs sociaux, signataires du Contrat de Ville, et acteurs majeurs de nos territoires, aux côtés de l’Etat, des Mairies et de la Ville de Paris.

 

pour en savoir plus, la délibération votée au Conseil de Paris de novembre 2016 : 2016-ddct-142

30 ans pour l’APSV

29 novembre 2016

apsv1 apsv2

Je crois qu’il n’est plus utile de présenter la Cité des Sciences et de l’Industrie, qui fêtait ses 30 ans vendredi dernier dans son immense bâtiment de verre, de béton et d’acier situé dans le Parc de la Villette à l’ombre de la Géode. Toutefois, l’existence même de ce musée mondialement connu ne va pas sans l’Association de Prévention du Site de la Villette. Cette association, orientée dès l’origine sur la prévention de la délinquance, est depuis devenu un véritable acteur de l’inclusion sociale sur cette portion de territoire importante du 19ème arrondissement.

Au-delà de la tranquillité publique, l’APSV accompagne des jeunes habitants du nord-est parisien et des communes limitrophes vers l’autonomie et l’insertion professionnelle. Elle propose de nombreux projets culturels, des projets autour de la laïcité et de la citoyenneté, auxquels j’ai eu l’occasion de participer, organise régulièrement des stages pour des jeunes condamnés à des travaux d’intérêt général et forme des tuteurs. En lien avec l’ensemble des acteurs associatifs et institutionnels locaux et avec le soutien de la Ville de Paris, l’action de l’APSV s’avère bénéfique pour de nombreux jeunes suivis sur le long terme  : à titre d’exemple, 76 jeunes été accompagnés en 2015 dans le cadre de leur insertion professionnelle.

 

Un nouveau centre social pour les habitants de Didot

29 novembre 2016

Je participais ce samedi, avec la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et la Maire du 14ème arrondissement, Carine Petit, à l’inauguration festive du nouveau centre social Didot. Après plusieurs déménagements depuis sa création en 1999, l’association Carrefour 14 vient enfin de s’installer dans un local neuf au cœur du nouveau quartier Didot-Broussais.

Cet aménagement, à toute proximité des locaux temporaires que l’association occupait sur le boulevard Brune, permettra d’accueillir les habitués, jeunes et moins jeunes, qui fréquentaient déjà le centre mais aussi les familles installées dans les logements nouvellement créés.

Comme beaucoup de centres sociaux, Carrefour 14 propose des ateliers socio-linguistiques, du soutien scolaire, de l’accès aux droits, de la médiation familiale et des animations culturelles dans le quartier. Mais elle développe aussi des projets spécifiques comme une distribution solidaire de colis destinés aux bébés avec Paris Tout p’tits et un accueil des élèves exclus temporairement des collèges François Villon et Giacometti dans le cadre de la réussite éducative.

Le nouveau local s’adapte aux besoins du centre social et des habitants : cuisine, espaces modulables, salle informatique, bibliothèque, réalisés en concertation avec l’association et le soutien financier de la Ville et de la CAF.

Paris a par ailleurs renforcé récemment son soutien aux 30 centres sociaux associatifs en finançant notamment le poste en charge de l’accueil et des projets autour de l’inclusion numérique.

Ces structures de proximité, incontournables dans la vie quotidienne des quartiers populaires, favorisent le lien social, accompagnent les familles et contribuent à améliorer la qualité de vie des habitants. C’est pour ces raisons que j’ai porté en ce mois de novembre une délibération renforçant le partenariat avec  la Ville de Paris au Conseil de Paris. Chaque année, le soutien à leurs actions s’élèvera donc à 5,806 M€.didot-3

didot-2

De nouveaux logements et équipements publics en quartier politique de la Ville

25 novembre 2016

chapelleJ’étais lundi soir à l’inauguration de 55 logements sociaux, d’un équipement jeunesse et d’un commerce au 22-30 boulevard de la Chapelle, aux côtés de mes collègues Ian Brossat, adjoint à la Maire de Paris chargé du logement, Pauline Véron, adjointe chargée notamment de la vie associative et de la jeunesse, d’Éric Lejoindre, Maire du 18eme arrondissement, de Sandrine Charnoz, présidente de la SIEMP et en présence de nombreux locataires, usagers et acteurs associatifs du quartier.

Ce programme de la SIEMP est emblématique de la lutte contre l’insalubrité et les marchands de sommeil dont Anne Hidalgo a souhaité faire une priorité afin de permettre à chaque Parisien, quels que soient ses revenus, des conditions de vie dignes et décentes. La qualité des logements que nous avons visités permettra d’atteindre des performances de sobriété énergétique qui correspondent aux objectifs ambitieux du Plan Climat de la Ville. Leur insonorisation, alors qu’ils se trouvent face au métro aérien est également un pari réussi.

Le nouveau Centre Paris Anim’ situé sous le métro, propose sur plus de 500 m² une salle de danse, des salles d’activités, et une salle polyvalente transformable en salle de spectacle. Ce nouvel équipement, qui propose des activités hebdomadaires culturelles et de loisirs pour les habitants et les jeunes en particulier nous a marqué par sa convivialité. Un espace est même spécifiquement dédié aux adolescents pour qu’ils soient accompagnés par des animateurs dans leur parcours d’autonomie, avec des horaires spécifiques. Je ne peux que saluer cette opération qui profite aux habitants qui en ont le plus besoin, avec de la qualité et de la culture pour tous !

e2c

Et puis ce mercredi j’ai eu le plaisir de me rendre dans les nouveaux locaux du Point Paris Emploi du 19e arrondissement, avec l’installation en ses murs de l’Ecole de la Deuxième Chance de Paris, rue du Maroc. A cette occasion les nombreux élus – dont Pauline Véron, Adjointe à la Maire de Paris en charge de l’emploi ou François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement  – et personnalités présentes telles qu’Edith Cresson, fondatrice de la Fondation pour les Ecoles de la 2ème chance (E2C) ou le nouveau responsable de la DIRRECTE à Paris, ont pu échanger avec des jeunes en formation à l’E2C. Association spécialisée dans l’insertion professionnelle des jeunes Parisiens non scolarisés et non diplômés, elle permet à ces jeunes qui ont pu avoir des parcours de vie difficile, qui ont échoué ou n’ont pas trouvé leur voie, d’avoir droit à autant de chances dont ils ont besoin pour réussir et s’épanouir. Ce fut l’occasion pour tous de rappeler l’importance de conjuguer tous les efforts, des pouvoirs publics comme des entreprises pour aider ces jeunes à devenir acteurs de leur avenir.

Ma candidature à l’investiture des socialistes pour les élections législatives

22 novembre 2016

logo-social-ecologieJ’ai le plaisir de partager avec vous ma déclaration de candidature à l’investiture des socialistes pour les élections législatives sur la 17ème circonscription de Paris (partie des 18 et 19ème arrondissements). C’est la première fois que je me porte candidate comme titulaire à cette désignation, en première ligne pour mener la bataille électorale, après avoir été la suppléante de Daniel Vaillant ces cinq dernières années. Aujourd’hui, en binôme avec Eric Lejoindre, maire du 18ème arrondissement, je souhaite relever ce défi pour la gauche et pour les parisiens des quartiers populaires. Les militants socialistes seront amenés à désigner leurs candidats le 8 décembre prochain. Ma candidature est résolument tournée vers l’avenir : je souhaite incarner l’exigence démocratique de renouvellement des pratiques politiques, la capacité à mettre nos actes en concordance avec nos engagements, à être toujours préoccupée par l’amélioration de la vie des habitants, notamment les plus fragiles. Je souhaite incarner un Parti Socialiste de la justice sociale, fidèle à mon parcours et aux engagements que vous m’avez toujours vu porter.

Elle est à télécharger ici : colombe_candidature_bl_v3

N’hésitez pas d’ici le 8 décembre à me contacter via ce blog ou par mail à : colombe.brossel@wanadoo.fr

Un espace pour toutes les familles

18 novembre 2016

 

L’association Espace 19 organisait hier après-midi un retour d’expérience autour du projet « Une Place pour Tous » à l’Espace Ludo de la Halle Secrétan dans le 19ème arrondissement. Ce projet, soutenu par la CAF, la Fondation SNCF et la Mairie de Paris permet un accompagnement renforcé des familles fréquentant les haltes garderies d’Espace 19 et favorise l’acquisition du langage des tout-petits, une entrée en maternelle apaisée, et l’insertion des parents. De nombreux témoignages de parents et de professionnels ont apporté un éclairage sur  les effets bénéfiques de cette action qui facilite l’autonomie, et celle des femmes tout particulièrement, menée en lien avec les PMI, Emmaüs, le Samu Social et les centres sociaux.

L’Espace Ludo de l’association participe de cette émancipation et du lien social : installé dans l’ancien marché couvert, ce lieu spacieux et modulable accueille avec une grande souplesse de très nombreux visiteurs, les bébés, les enfants mais aussi les adolescents autour du jeu, d’évènements spécifiques et de moments d’échange. Des rendez-vous réguliers sont proposés par les professionnels sur  la parentalité, la petit enfance, et le numérique, ce qui fait de cet espace un lieu ressource pour les familles du quartier.

%d blogueurs aiment cette page :