Skip to content

Premier rapport de l’Observatoire national de la politique de la ville

26 mai 2016

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) a publié son premier rapport, le 3 mai 216. Niveau de vie, emploi, éducation, santé, sécurité… Il décrit la situation dans les nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), ainsi que des focus sur les anciennes zones urbaines sensibles.

Il est structuré autour de trois thématiques, qui sont aussi les trois piliers des nouveaux contrats de ville : la cohésion sociale, Le cadre de vie et le renouvellement urbain, Le développement économique et l’emploi.

Retrouvez le rapport complet et sa synthèse au lien suivant :  http://www.onpv.fr/zoom/rapport2015

Du côté de Flandre

24 mai 2016

Le site paris.fr propose tout au long de l’année des reportages sur les nouveaux quartiers de Paris. Cette semaine, c’est le quartier Flandres du 19ème arrondissement qui est à l’honneur  avec un focus sur l’association « Vivre Ensemble à Maroc Tanger » réunissant des bénévoles habitant aux alentours des rues du Maroc et de Tanger.

Cliquez sur les liens pour retrouver l’intégralité des reportages sur le site paris.fr.

Rencontre avec l’association ADAGE

24 mai 2016

Je me suis rendue dans les locaux de l’association d’Accompagnement Global contre l’Exclusion, installée depuis 2009 dans le quartier de la Moskowa du 18ème arrondissement.

Adage accueille, oriente, forme et accompagne vers l’emploi des femmes en situation de précarité , tout en veillant à ce qu’elles acquièrent une stabilité dans leur vie personnelle. L’association apporte ainsi une aide au traitement des problématiques urgentes (administratives, de logement ou de santé) afin que les personnes accompagnées puissent envisager un parcours professionnel et une (re)familiarisation au monde du travail de manière sereine et pérenne.

Plus de 280 femmes sont accueillies chaque année par Adage, dont plus de la moitié habitent en quartier politique de la ville.

De nombreux dispositifs sont proposés comme des actions linguistiques à visée professionnelles, des groupes de recherche d’emploi ou des chantiers d’insertion avec l’hôpital Bichat. Adage est également un acteur de programme de la Ville de Paris de lutte contre l’isolement des familles précaires en situation de monoparentalité.

En parallèle, Adage a su développer des actions venant enrichir ces parcours d’initiatives culturelles, citoyennes et même sportives grâce à un réseau de partenaires très dense.

A l’issu de notre rencontre avec Caroline de la Bretesche, présidente, et Sandra Gidon, directrice, j’ai pu échanger avec un groupe de femmes aux parcours très variés mais qui toutes, grâce à leur énergie et à leur persévérance et avec l’appui de l’équipe d’Adage, ont pu retrouver le chemin de l’emploi et de l’autonomie . Ce fut un moment très émouvant mais surtout plein d’espoir.

Conseil de Paris : des mesures pour nos quartiers !

24 mai 2016

JO

Entre les deux temps forts constitués par l’adoption d’un plan d’actions en 43 mesures portant sur tous les domaines pour accompagner la candidature de Paris aux JO 2024 et le rapport proposant des pistes d’amélioration des activités périscolaires parisiennes accompagné de 50 préconisations, le Conseil de Paris s’est penché sur une multitude de projets au service des parisiens.

Dans le cadre de ma délégation, ont été ainsi votées des subventions pour 5 associations de prévention spécialisée permettant la mise en œuvre d’actions d’insertion sociale et professionnelle en direction des 16-25 ans, connus et suivis par les éducateurs. Toujours en directions des quartiers, c’est une enveloppe de 350 000€ qui a été votée pour co-financer 79 postes d’adultes-relais bénéficiant à 58 associations. Ces cofinancements permettent de stabiliser l’action des associations dans des domaines aussi essentiels que la médiation sociale, éducative et culturelle, le soutien à la parentalité, l’accès aux droits, la prévention ou bien encore la politique jeunesse.

Des soutiens plus ciblés ont également été votés. Ainsi des subventions à 5 associations pour leurs projets à destination des personnes âgées immigrées : cafés sociaux, cours de français et rencontres interculturelles, accompagnement social et d’accès aux droits en direction des personnes âgées… autant de projets concrets pour des publics souvent trop « invisibles » et que notre ville se doit d’accompagner et de ne pas oublier.

Enfin, ce Conseil fut aussi le temps d’échanger et de débattre d’une actualité chargée en matière de prévention et de sécurité. Entre une opposition souhaitant l’arrêt de « Nuit debout » et le souci de notre majorité que le Préfet de police puisse expliciter sa stratégie en matière de maintien de l’ordre public et d’encadrement des manifestations, le débat fut animé. Seul sujet d’unanimité : l’expérimentation de brigades équestres dans certains grands espaces verts pour accompagner leur ouverture nocturne certains soirs d’été dans le prolongement de ce qui fut expérimenté avec succès dans le parc des Buttes-Chaumont notamment à l’été 2015.

Un jardin pédagogique pour les Enfants de la Goutte d’Or

23 mai 2016

Je participais ce jeudi 19 mai avec Eric Lejoindre, Maire du 18e arrondissement à l’inauguration du jardin pédagogique de l’association des Enfants de la Goutte d’Or.

L’association créée en juin 1978, regroupe plus de 400 enfants, adolescents et jeunes adultes du quartier Goutte d’Or et propose des activités pour les enfants et les jeunes : accueil banalisé, ateliers, accompagnement scolaire et club sportif avec une activité football qui compte 270 licenciés à la Fédération Française de football.

Structure historique du quartier,  elle organise, en partenariat avec d’autres associations du quartier, des sessions de formation relatives à l’apprentissage de la lecture et des mathématiques à destination des bénévoles et des permanents s’occupant de l’accompagnement scolaire.

L’association porte également un projet emploi financé en 2016 par la ville de Paris et l’Etat dans le cadre la politique de la ville. Il se décline en plusieurs actions :

  • un projet avec la banque LCL de formation d’un an visant au recrutement en CDI de 36 jeunes de Lyon et Paris sur des postes de conseillers clientèle particuliers et gestionnaires back office et dont 8 jeunes adultes de l’association en sont bénéficiaires.
  • un projet avec l’établissement scolaire Henri IV en direction de jeunes déscolarisés vers une formation remobilisante, diplômante et rémunérée intégrant un contrat en alternance. Un rapprochement avec Unis-Cité a donné lieu au recrutement de 4 jeunes de l’association en services civiques. En lien avec d’autres associations du réseau « Nature + » de la Goutte d’or, l’association vient d’inaugurer son jardin pédagogique qui permettra les activités de découverte scientifique et technique, de bricolage et de jardinage. Pour tout cela, la Ville de Paris accompagne avec plaisir EDGO dans ses actions.

  • Association Les Enfants de la Goutte d’Or
  • 25 rue de Chartres  
  • 75018 Paris 
  • http://www.egdo.fr/

1

 

42

Paris crée la plateforme d’innovation Nec Mergitur

20 mai 2016

logomdpCommuniqué de presse

Comme elle s’y était engagée, la Ville de Paris crée Nec Mergitur, une plateforme d’innovation qui sera dédiée au développement de solutions permettant d’anticiper et de gérer les crises, de perfectionner les dispositifs de sécurité et de renforcer les capacités de résilience de la ville et ses habitants.
A la suite des attentats qui ont frappé Paris en 2015, Anne Hidalgo s’est engagée à mobiliser la communauté de l’innovation autour de la sécurité et de la gestion de crise. Cette volonté s’est traduite par l’organisation avec la Préfecture de Police de Paris d’un hackathon autour des enjeux de sécurité, qui a réuni plus de 400 participants en janvier 2016.
Dans le même temps, les services de la Ville et Paris&Co, l’agence parisienne de développement économique et d’innovation, ont été sollicités par de grandes entreprises confrontées elles aussi à des problématiques de sécurité et de gestion de crise confirmant, précise Colombe Brossel, Adjointe à la Maire en charge de la prévention et de la sécurité, que le Hackathon a bien « ouvert un cycle d’innovation, de recherche et de design d’outils de prévention des crises et de sécurité ».
« Ces attentes, exprimées tant par les acteurs publics que privés, ont décidé la Ville de Paris à lancer la création d’une nouvelle plateforme d’innovation, baptisée Nec Mergitur, dédiée à ce sujet stratégique. Elle a vocation à réunir les autorités civiles et les forces de sécurité, différents acteurs publics et grands groupes industriels ou de services, ainsi que de jeunes entreprises innovantes », annonce Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire en charge du développement économique et de l’attractivité.
Le Conseil de Paris vient d’allouer une subvention de 320.000€ à Paris&Co qui aura la charge de piloter ce projet. Elle financera les dépenses d’investissement et de fonctionnement nécessaires au lancement de la plateforme.
Nec Mergitur développera un réseau dense de partenaires, qui sera nourri d’actions de veille, d’analyses et de benchmarks internationaux. Elle s’orientera autour de quatre axes prioritaires :
– L’accompagnement, à travers une offre d‘incubation dédiée, de jeunes entreprises en création et porteurs de projets développant des solutions innovantes en réponse aux enjeux actuels de sécurité et de protection des citoyens.
– La veille active, pour identifier en France et à l’étranger des projets correspondants à des besoins identifiés par les acteurs publics et privés.
– Le développement d’un réseau de partenaires privés intéressés par des expérimentations in situ, avec ouverture des données aux acteurs publics.
– L’accompagnement de projets de co-innovation et d’expérimentation entre des startup, des grands groupes et des organisations publiques, pour faciliter le déploiement à terme des solutions expérimentées. La collaboration entre jeunes projets innovants et des organisations plus établies, publiques ou privées, est un facteur clef du succès de cette plateforme.
« Nec Mergitur s’inscrit dans le programme d’accompagnement de la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques 2024. Un certain nombre de projets développés dans le cadre de cette plateforme seront expérimentés dans cette perspective, sur les divers équipements sportifs ou sites sensibles : village olympique, village des journalistes, etc », souligne Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge du tourisme et des sports.
De façon plus globale, l’émergence de nouvelles solutions et la sensibilisation de toutes les parties prenantes contribueront à améliorer encore davantage l’accueil de grands événements festifs, sportifs ou professionnels à Paris.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 132 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :