Aller au contenu principal

Une ferme urbaine au collège Pierre Mendès France

4 septembre 2018

Anne Hidalgo a souhaité faire des quartiers populaires une priorité forte de sa mandature, notamment pour investir en faveur des écoles et des collèges de notre ville. Dans le 20ème arrondissement, au cœur du quartier populaire des Portes du 20e, cet engagement a permis au collège Pierre Mendès France de faire le pari fou de transformer 4500m2 d’espaces verts en une véritable ferme urbaine. Celle-ci permet aujourd’hui, en plein Paris, de produire des aliments biologiques. Ce projet audacieux a été lancé à partir de 2014 par la Ville de Paris, la Mairie du 20e, l’établissement et l’association Veni Verdi, qui a pour principal objectif de créer des parcelles exploitables dans les zones urbaines.

A Paris, Veni Verdi a contribué à la mise en place de 3 sites de production à vocation pédagogique dans des établissements scolaires : les collèges Pierre Mendès France et Henri Matisse (20e) et l’école Tanger (19e), avec le soutien de la Ville porté  notamment par Patrick Bloche, adjoint à la Maire de Paris chargé de l’éducation, de la petite enfance et des familles.

Dans ce qui est presque devenu une exploitation agricole, les 700 élèves de ce collège classé en « Réseau d’éducation prioritaire » (REP) peuvent s’investir pour cultiver et faire vivre plusieurs parcelles potagères, plus de 200 arbres fruitiers, une mare, une serre et même un poulailler.

Chaque élève volontaire peut venir aider à l’entretien de la ferme et cultiver sa parcelle en binôme pour pouvoir emporter une partie de la production chez lui. Le collège Pierre Mendès France expérimente une solution innovante pour limiter le décrochage scolaire : les travaux de jardinage sont un outil pédagogique privilégié par rapport aux sanctions plus classiques ou aux heures de colle. Les adolescents peuvent également labourer la terre ou cultiver des légumes en dehors du temps scolaire.

Les jeunes découvrent les activités manuelles et se sensibilisent à la nature et à l’environnement. Les élèves, parfois en décrochage scolaire, sont accompagnés pour développer leurs compétences, alors que pour beaucoup d’entre eux, habitants en zone urbaine dense, l’établissement devient un véritable espace vert.

Si cette initiative peut créer des vocations parmi les apprentis jardiniers, elle vise à offrir un dispositif pédagogique innovant aux élèves de ce quartier populaire, tout en sensibilisant les jeunes à la nécessité de protéger la nature et la biodiversité et de porter une attention particulière à leur alimentation.

Ce bel exemple montre combien les quartiers populaires de Paris sont un territoire d’innovation au bénéfice des habitants. Ce projet s’intègre dans la volonté de la municipalité, portée par Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris chargée des Espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité et de l’agriculture urbaine, de développer cette agriculture innovante.

Alors que Paris s’est résolument engagée en faveur de l’agriculture urbaine, la Ville va, sous l’impulsion de la Maire de Paris, continuer à soutenir ces projets toujours plus audacieux qui transforment les toits de Paris en potagers et les cours d’écoles en vergers. Ce sont ainsi plus d’une centaine d’hectares de toitures et de façades parisiennes qui sont végétalisés au cours de la mandature.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :