Skip to content

Budget 2018 : les engagements sont tenus !

14 décembre 2017

Cette semaine s’est tenu le dernier Conseil de Paris de l’année. Dernier mais non des moindres puisque nous avons débattu du budget de la Ville pour l’année 2018.

Ce budget s’inscrit dans un contexte marqué par les contraintes financières qui pèsent sur notre collectivité. Malgré cela, il traduit notre volonté de tenir les engagements pris en 2014, notamment celui d’améliorer et de renforcer les services publics municipaux sans augmenter les impôts des parisiens.

Parce que nous mesurons l’urgence climatique, nous avons souhaité mobiliser 400 millions d’euros pour mettre en œuvre le plan climat voté lors du précédent Conseil. Ces moyens permettront notamment la rénovation de 4500 logements par an, l’ouverture de 30 hectares d’espaces verts supplémentaires, un investissement de près de 200M€ pour développer les mobilités, notamment les transports collectifs et pistes cyclables. Il s’agit à la fois d’améliorer la qualité de vie et de lutter ccontre le changement climatique.

 

Nous avions aussi pris pour engagement d’agir en faveur du logement pour tous. À cette fin, en 2018, 435 millions d’euros seront consacré à aider les parisiens à mieux se loger. Cela passera par  une politique de préemptions afin de lutter contre la vente à la découpe et d’accroitre l’offre de logements sociaux. Nous poursuivrons aussi les projets de transformation de bureaux ou de chambres dites de « bonnes ». Enfin, pour encadrer la prolifération des meublés touristiques,  nous avons aussi proposé au Gouvernement plusieurs outils fiscaux – notamment une taxe de mobilisation des logements sous-occupés.

 

Parce que nous souhaitons agir de façon déterminée pour une ville propre et apaisée,  Paris poursuit ses efforts grâce à une enveloppe de 550 millions d’euros qui permettront de mettre en œuvre les engagements du plan de renforcement de la propreté adopté au printemps 2017.

La majorité municipale a également souhaité renouveler son soutien aux plus âgés des parisiens à travers le schéma « Seniors à Paris 2017-2021 », doté de 293 millions et qui permettra notamment de financer  des nouvelles places d’EHPAD. En parallèle et pour les plus jeunes, 515 millions d’euros seront consacrées aux familles et au secteur de la petite enfance afin d’ouvrir 1120 nouvelles places en crèche dans le cadre de la stratégie parisienne pour l’enfance et les familles.

Alors que les associations des quartiers populaires sont bien souvent en grande difficulté du fait de la réduction par le Gouvernement des contrats aidés, les inquiétudes sont par ailleurs fortes quant aux crédits prévus par l’Etat en 2018 en matière de renouvellement urbain. Paris, de son côté, réaffirme son engagement pérenne en faveur des quartiers populaires.

Au début de la mandature, nous en avions fait une priorité en consacrant 25%, soit 2 milliards d’euros,  du Plan d’investissement de la mandature aux quartiers populaires. Concrètement, en 2017, cela a permis l’ouverture de nombreux équipements comme la maison de santé pluridisciplinaire de Saint-Blaise (20e) ou le Centre Paris Anim’ La Chapelle (18e).

 

 

 

Enfin, ce Conseil a permis de voter le budget spécial de la Préfecture de Police. Au total, ce sont plus de 217 millions d’euros qui sont affectés à la Préfecture de Police. Le vote de ce budget est révélateur des liens forts et historiques qui unissent notre Ville et les personnels de cette dernière. Je pense notamment aux sapeurs-pompiers : grâce à notre vote et à la poursuite de notre engagement, Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris pourra ainsi recruter 50 sapeurs-pompiers supplémentaires en 2018 afin d’améliorant ses capacités opérationnelles.

Surtout, il s’agissait du premier budget spécial voté dans le cadre de la loi sur le Statut de Paris : ainsi, ce sont  1900 agents de la PP qui  rejoindront le service public municipal au 1er janvier 2018. Parmi eux, je pense notamment aux ASP et aux contrôleurs, grâce auxquels Paris s’enrichit de nouvelles compétences, notamment en matière de stationnement gênant et de lutte contre les incivilités. Dès l’an prochain, ce seront donc 3200 agents qui travailleront au sein de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection, au service d’un espace public apaisé et partagé, avec comme priorité la lutte contre les incivilités.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :