Skip to content

Les musées pour tous

7 décembre 2016
tags:

parismusee

Le 28 novembre se tenait la 3ème édition des Rencontres avec les relais du champ social organisée au Petit Palais par Paris Musées et la Direction de la Démocratie des Citoyens et des Territoires de la Ville de Paris. Chaque année maintenant ce Forum permet aux bénévoles et professionnels du champ social de découvrir l’offre des quatorze musées municipaux notamment en matière de médiation, de rencontrer leurs services éducatifs et culturels et de tisser des partenariats inédits.

Avec Bruno Julliard, 1er adjoint de la Maire de Paris en charge de la culture, de Delphine Lévy, Directrice générale de Paris Musée et de Maïté Errecart, présidente de la Mission Locale de Paris nous avons souligné combien la démocratisation culturelle était une politique publique forte portée par Anne Hidalgo :  l’an dernier plus de 5500 personnes (dont plus de la moitié de jeunes de moins de 18 ans), ont eu un accès privilégié à l’offre muséale de la Ville de Paris, à la  médiation culturelle et à des ateliers de pratiques artistiques. Dans le même temps nous avons offerts plus de 6000 invitations aux familles et aux jeunes pour qu’ils aillent au cinéma, au théâtre, à la visite du patrimoine culturel parisien… Parallèlement, la Ville continue à construire de nouveaux équipements culturels dans nos quartiers.

Mais nous avons aussi rappelé que l’accès des publics des quartiers populaires et des personnes en situation d’exclusion et de vulnérabilité sociale à l’offre culturelle de la ville de Paris ne pouvait passer que par des actions « ciblées ». Il nous faut construire du « sur mesure » avec chaque partenaire à l’instar de ce qui a été présentée dans le petit film diffusé à l’occasion du Forum sur l’expérience menée avec des jeunes des Mission locales.

Citer tous les beaux projets qui sont nés de ces partenariats serait trop long, mais ils sont pour moi emblématiques de ce que peut apporter une capitale culturelle comme Paris à ses habitants les plus fragiles ou les plus éloignés de la culture institutionnelle. Je ne résiste donc pas à vous en donner quelques-uns en exemple. C’est ainsi que les musées parisiens proposent des actions de médiation spécifiques en direction des personnes en apprentissage du français, migrants, primo-arrivants,  jeunes mineurs isolés étrangers, ou personnes issues de l’immigration et imaginent en ce moment-même des projets pour les réfugiés. C’est également ainsi qu’en partenariat avec la mission Politique de la Ville, le musée Carnavalet développe des promenades dans les quartiers populaires en mettant à contribution les habitants pour raconter leurs histoires, leur parcours et leurs quartiers aujourd’hui. Enfin, Depuis 2014, le Palais Galliera accueille les couturiers-artisans de la Goutte d’or dans le cadre de leur professionnalisation et du développement de la filière « mode » à la Goutte d’Or. Le musée Cognacq-Jay a même fait appel aux couturiers de la Goutte d’Or pour la reconstitution de costumes vénitiens qui seront présentées dans le cadre de la prochaine exposition du musée « Sérénissime » en 2017.

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :