Skip to content

Prévention et participation des habitants mises à l’honneur de ce Conseil de Paris

14 novembre 2016

Dans un ordre du jour très dense où les orientations budgétaires – confirmant les priorités sociales, de logement et d’équipement – mais aussi le développement du tourisme, la politique en faveur de l’enseignement supérieur ou la lutte contre le non-respect des règles du stationnement ont structuré nos débats, ce ne sont pas moins de près de 500 projets de délibération qui ont été examinés pendant ces trois jours de débat.

 

Au titre de ma délégation, les sujets de prévention et de participation des habitants ont été mis en avant (mes interventions vidéo sont accessibles en cliquant sur les liens). Emblématique de ces thèmes, la convention avec les 30 centres sociaux associatifs permet de mieux soutenir ces structures en rendant plus pérennes leurs financements liés aux fonctions d’accueil, à l’accès aux droits, aux ateliers socio-linguistiques, aux séjours Ville-Vie-Vacances ou à l’inclusion numérique. Indispensables à la cohésion sociale de nos quartiers, acteurs majeurs de la solidarité territoriale, repères pour nombre de familles, les centres sociaux sont ainsi confortés dans leurs missions comme en témoigne le budget lié à cette convention qui progresse de 4, 6 M€ en 2015 à 5,8 M€ en 2016.

 

Par ailleurs, le co-financement de 44 emplois d’adultes-relais au bénéfice de 38 associations ou le soutien de 70 000€ au portage du « Fonds de Participation des Habitants » qui tire son énergie des milliers de micro solidarités et envies locales ont comme ambition de favoriser la participation des habitants et le soutien aux initiatives locales. Idem pour les 200 000€ de subventions destinées à financer 15 projets pour améliorer le fonctionnement des associations, la rénovation des locaux vacants, ou l’amélioration du cadre de vie en lien avec la Gestion Urbaine de Proximité. Ces projets, vus avec les Mairies d’arrondissement et accompagnés par les équipes de développement local, font souvent l’objet de cofinancements. Ils permettent, comme ce fut le cas lors de ce conseil, l’amélioration des conditions d’accueil dans des régies de quartier (14e et 17e), la création d’une véranda pour mener des ateliers de jardinage (EGDO – 18e), la rénovation d’un local brut de béton pour permettre l’implantation d’un collectif d’associations (38 rue de la Chapelle -18e) ou encore l’équipement d’un espace dédié aux adolescents, en lien avec le quartier Chaufourniers, à l’Espace Ludo (19e)… D’apparence technique, l’utilisation de 4,7M€ de l’abattement de Taxe Foncière sur le Patrimoine Bâti (TFPB) dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville permet dans ce même état d’esprit de financer des projets structurant, nécessitant des dépenses de fonctionnement : locaux associatifs avec loyers minorés, dispositifs de tranquillité résidentielle,  formations et soutien des personnels de proximité. Une attention particulière est portée aux territoires inscrits en Zone de Sécurité Prioritaire.

Via ces multiples soutiens, la Ville de Paris concrétise son engagement en faveur de la politique de la ville . Celui-ci s’est également exprimé par le vote de la 3ème et dernière délibération 2016 attribuant des subventions aux associations dans le cadre de l’appel à projet politique de la ville à hauteur de 326 000€. 1,26 M€ ont déjà été votés sur les deux premières enveloppes soit 83% des crédits quartiers.

Dernier point que je souhaite mettre en avant à l’occasion de ce Conseil de Paris du mois de novembre, les actions en faveur de la prévention. Autant la sécurité est une politique d’essence régalienne, autant la prévention relève de la compétence de la Ville. Ainsi, en subventionnant et conventionnant 34 associations dans le cadre du dispositif Ville Vie Vacances, la Mairie aura soutenu, au titre de l’année 2016,  un total de 171 projets permettant d’accompagner les jeunes vers des activités éducatives, sportives, civiques à l’occasion des périodes de vacances pour lesquelles ils n’ont pas la chance de pouvoir quitter leur quartier. Dans la même logique d’accompagnement, d’éducation et donc de prévention, la Ville a décidé à l’occasion de ce conseil de subventionner et de conventionner avec cinq structures dans le cadre des actions en faveur de la citoyenneté, prévention de la récidive et de la radicalisation. Cela a par exemple permis le renforcement de projets toujours centrés sur l’insertion socio professionnelle et la prévention des ruptures, avec une orientation particulière sur la citoyenneté, le décryptage de l’information et la prévention de la radicalisation.

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :