Skip to content

18e/19e Les parents unis contre les violences

18 octobre 2016

 Vendredi 14 octobre, j’étais présente aux côtés de François Dagnaud, Maire du 19e arrondissement et d’Éric Lejoindre, Maire du 18e arrondissement, afin de soutenir la 3e « marche de l’amitié » à l’initiative de nombreux parents pour dénoncer et lutter contre les violences entre jeunes du 18e et du 19e, avec la très grande implication de deux associations d’habitants , Vivre Ensemble à Maroc Tanger et Les enfants de la Goutte d’Or.

Sous la pluie mais toujours avec autant de détermination, cette marche depuis le quartier de la Goutte d’Or, en passant par le Pont de la rue Riquet, la rue du Département et les jardins d’Éole s’est terminée par un repas partagé, préparé par plusieurs parents dans les locaux du Shakirail, un espace de travail artistique temporaire, qui a accueilli cette manifestation et ce temps convivial et d’échange.

Cette démarche volontaire des parents est un acte fort qui traduit l’inquiétude de nos quartiers, face à des violences graves dans lesquelles s’engagent de nombreux jeunes, dans des conflits de territoires sans logique et sans fin.

Avec la Préfecture de police et le Parquet de Paris, la ville de Paris met tout en œuvre afin de mieux prévenir et endiguer ces phénomènes violents à l’issue desquels nous déplorons la réticence de certains jeunes à déposer plainte ou témoigner, ce qui complique le traitement policier et judiciaire. Les réponses se traduisent pour partie dans des dispositifs d’alerte en temps réel mais également par une sécurisation dissuasive sur l’espace public. Les correspondants de nuits de la ville de Paris assurent à cet effet un travail de veille et d’alerte sur le quartier Chapelle depuis plus d’un an maintenant.

Dans le cadre du Contrat Parisien de Prévention et de Sécurité, décliné à l’échelle des arrondissements et avec l’appui du Procureur de la République qui a souhaité au printemps dernier mettre en place un Groupe Local de Traitement de la Délinquance dédié à ces phénomènes de rixes entre bandes sur tout Paris, l’ensemble des partenaires travaillent depuis plusieurs mois à une action partenariale et déterminée, passant par un suivi nominatif, avec pour objectif de renforcer le suivi individualisé et collectif des jeunes impliquées dans ces affrontements violents.

J’ai souhaité en parallèle de ce travail, que la ville travaille à des réponses complémentaires au suivi social des jeunes et de leur famille pour des propositions de parcours adaptés aux jeunes impliqués, qu’ils soient auteurs ou victimes de ces affrontements parce que je suis certaine de la nécessité d’agir dans la durée en matière de soutien éducatif et de prévention spécialisée.

Mais je crois surtout que la meilleure des réponses vient de la mobilisation et de l’implication des parents qui ont su une nouvelle fois vendredi faire entendre leur message d’union. Ils ont tout mon soutien.

marche-1

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :