Skip to content

Conseil de Paris : entre grands sujets et projets quotidiens !

28 septembre 2016

Premier conseil de « rentrée », la séance des 26-27 et 28 septembre du Conseil de Paris a mis en avant 3 dossiers prioritaires : la piétonisation des berges rive droite, la rentrée scolaire et la modernisation de l’administration parisienne. Le premier sujet était caricatural d’une opposition passéiste, sans projets alternatifs et obtus à tout regard objectif sur la réalité sanitaire des conséquences au quotidien de la pollution de l’air. Pour la rentrée scolaire, ce fut l’occasion de rappeler les efforts conséquents réalisés pour sécuriser les établissements municipaux accueillant  des enfants. 11M€ ont été votés à cet effet en décembre dernier. Ce conseil a permis d’en faire un bilan avec 950 équipements identifiés dont la sécurité a été renforcée en coopération avec les maires d’arrondissement. Principalement les écoles (plus de 550 interventions), les crèches (plus de 200 interventions) mais aussi les équipements sportifs et culturels… Ces interventions ont consisté pour l’essentiel à renforcer les dispositifs de fermeture et le contrôle d’accès (portes et serrures, interphonie, visiophonie, opacification de baies vitrées,…) et sont toutes engagées à ce jour avec 10% en cours d’achèvement. Dans ce cadre, 512 systèmes de visiophonie ont été posés sur des écoles et crèches.

Mais ces grands sujets ne doivent pas cacher les nombreux autres dossiers votés au bénéfice des parisiens. S’agissant de ma délégation, ce sont majoritairement des délibérations en faveur de la politique de la Ville qui doivent être mises en avant. Culture, éducation, jeunesse, sport… autant de délibérations thématiques soutenant des projets associatifs au cœur de nos quartiers. Ainsi des 15 délibérations relatives à des actions « santé » dans le cadre de l’appel à projet politique de la ville  pour un montant global de 44 500 € : accès aux soins, prévention santé, accompagnement psy, nutrition et valorisation du sport pour les habitants des quartiers populaires. Enfin, ce sont aussi des délibérations « purement » politique de la Ville qui ont été votées telles que des subventions à 6 associations dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme avec des projets de type accompagnement à la lecture dans 5 arrondissements (10e, 11e, 14e, 19e et 20e) ; le renouvellement du soutien de la ville au fonctionnement des 4 accorderies parisiennes qui favorisent les échanges de services contre des travaux ou, enfin, la subvention avec 5 associations en faveur des réseaux de solidarité familles monoparentales. Conformément à nos engagements du contrat de ville, un nouveau partenaire a été associé à ce programme pour son extension dans le 13ème portant à 5 le nombre d’arrondissements touchés par ce dispositif initié il y a 5 ans. Dans certains quartiers du 13ème on compte en effet jusqu’à 70% de familles monoparentales dont 54% en situation de fragilité. Par ailleurs et afin de prendre en compte au mieux les besoins de territoires en politique de la ville, l’association ADAGE intervient désormais également sur le quartier Blémont (18ème) et l’action de Projet 19 s’étend aux quartiers Algérie et Chaufourniers du 19ème. Toujours dans ce souci d’agir au plus près des parisiens, il faut enfin noter la subvention d’investissement avec le Centre social Didot dans le 14ème. Après avoir mené ses activités pendant de nombreuses années dans un algéco, le Centre social situé à proximité de la Porte de Vanves emménage très prochainement rue des Mariniers au sein de la ZAC Broussais, permettant de toucher davantage de publics de tous âges (EPHAD, résidence étudiante…). Il commencera ses activités début octobre et sera inauguré fin novembre.

En matière d’intégration, ont été mises en avant les subventions à deux associations pour le financement de projets sociaux dans les Foyers de Travailleurs Migrants (FTM) : accompagnement et formation des comités de résidents , notamment lors de la réhabilitation de certains foyers. Le soutien à deux autres associations pour des projets visant à favoriser l’insertion professionnelles des migrants parisiens (valorisation des savoir-faire traditionnels des personnes migrantes ou accompagnement de 10 projets portés par des réfugiés entrepreneurs) participe de ce message fort de la municipalité parisienne en faveur de l’intégration ; message qui se traduit également  par trois subventions sur l’apprentissage du français et le plurilinguisme. Avec l’engagement en faveur de l’accès aux droits ou des Ateliers Socio-Linguistiques (ASL), c’est tout un ensemble cohérent de projets en faveur de l’intégration qui fait écho au débat sur l’ouverture du centre d’accueil pour réfugiés courageusement porté et soutenu par la Maire de Paris.

Entre grands sujets d’actualité et centaines de délibérations localisées, ce Conseil est une nouvelle illustration d’une politique au service d’une ville plus solidaire, plus accueillante mais aussi plus juste et plus sûre pour celles et ceux qui la vivent au quotidien.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :