Skip to content

Interview de François Weil dans le Parisien

27 mars 2013

Interview publiée le mercredi 27 mars 2013

«Je fais le pari que les enfants apprendront mieux»

François Weil, recteur de l’académie de Paris, réagit, en exclusivité, après la décision de la Ville de Paris d’appliquer dès septembre la réforme des rythmes scolaires.

Le Conseil de Paris a entériné, lundi, les rythmes scolaires qui s’appliqueront à la rentrée 2013 dans les écoles de la capitale. Le recteur de l’académie, François Weil, revient sur la polémique qui a agité la communauté éducative ces derniers mois.

A la rentrée, les écoliers auront cours le mercredi matin et deux après-midi allégées dans la semaine. En quoi cette organisation est-elle bonne, pédagogiquement?

FRANCOIS WEIL. Elle est équilibrée pour les enfants. Et elle donne à la Ville la possibilité de monter des activités périscolaires gratuites d’une heure trente, avec une ambition plus grande que par le passé. En une heure trente, les enfants pourront se déplacer dans Paris pour aller dans des lieux de culture. C’est très important : cette ouverture à l’extérieur nourrit ‘ambition, qui est le moteur de la réussite éducative. Je fais le pari que les enfants apprendront mieux.

Au départ, la mairie de envisageait d’organiser activités pendant la déjeuner …

La solution retenue me semble meilleure. La Ville et le rectorat savent écouter: on a tenu compte des oppositions qui se sont exprimées.

Garantissez-vous que les activités proposées aux enfants seront de la même qualité dans tous les quartiers?

L’organisation du périscolaire relève de la Ville. Le rectorat veillera à la cohérence globale du projet. Nous allons également renforcer l’accompagnement pédagogique des professeurs, pour les aider à organiser leurs activités dans le nouvel emploi du temps et adapter le contenu des cours aux capacités d’apprentissage des enfants. Nous créons trois postes pour cela à la rentrée.

La mairie de Paris demande des moyens supplémentaires de l’Education nationale pour les écoles. Y en aura-t-il ?

Au plan national, le ministre a engagé une discussion sur le salaire des professeurs des écoles (NDLR : aujourd’hui inférieur à celui de leurs collègues des collèges et lycées). Dans l’académie, en plus des 50 emplois supplémentaires déjà actés pour septembre, nous créons sept postes pour les réseaux d’aide aux enfants en difficulté (Rased). Ils sont un effet de nos discussions des derniers mois. Nous avons aussi obtenu du ministère une augmentation de l’enveloppe pour les études dirigées : les professeurs volontaires pourront assurer des études après la classe (rémunérées en heures supplémentaires), en particulier dans les ZEP, auprès des CM 1 et CM2 ..

Les syndicats parlent d’une communauté éducative «traumatisé » par les débats sur la réforme …

Ce débat était légitime. Le climat dans les écoles est beaucoup plus apaisé que dans les réunions publiques qui ont eu lieu. Je constate un accord grandissant. La fédération de parents FCPE soutient le texte. Le taux de grévistes est en baisse depuis trois mois chez les professeurs des écoles. Désormais, il faut avancer.

Serez-vous prêts à temps en septembre?

Nous allons travailler avec la Ville et les conseils d’école. Il y a des situations différentes d’une école à l’autre, il faudra s’adapter. Et s’il y a des ajustements à faire dans le courant de l’année, nous les ferons.

Propos recueillis par Christel

Le Parisien

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :