Skip to content

Refondons l’école de la République : mes contributions à la concertation

3 septembre 2012

Dans le cadre de la grande concertation lancée avant l’été par le ministre de l’Education nationale, j’ai le plaisir de co-animer le groupe de travail consacré aux rythmes éducatifs. Il s’est déjà réuni à deux reprises et a donné lieux à des échanges fructueux avec l’ensemble des acteurs concernés par ce vaste chantier.

Vous pouvez retrouver mon interview sur le site de la concertation : http://www.refondonslecole.gouv.fr/actualite/3-questions-a-colombe-brossel/

En parallèle, j’ai été invitée, comme l’ensemble des membres des commissions, à alimenter le débat général par des productions écrites, afin d’enrichir la réflexion collective qui préside à cette refondation de l’école.

J’ai souhaité contribuer à trois grands axes de la concertation  :

Le renforcement de l’éducation culturelle, artistique et scientifique

Les élèves au cœur de la Refondation

Une École plus juste sur tous les territoires

Vous pouvez retrouver l’ensemble des contributions des membres au lien suivant :

http://www.refondonslecole.gouv.fr/actualite/concertation-contributions-des-membres/

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. Lubek Jean-Pierre secrétaire de l'UNSA Animation Paris permalink
    3 septembre 2012 10:53

    Je constate que la contribution de l’UNSA Animation Paris de juin 2012 n’est pas suffisament « honorable » pour avoir pu trouver place parmi les contributions de ce site. Certes nous ne sommes pas « membres » de la concertation. En fait comme d’habitude on nous concertera quand la concertation sera finie. Pas une seule des contributions n’émane d’ailleurs de syndicats d’animateurs. Y’a place pour les enseignants, les parents, des individus « qualifiés » ou des associations locales que personne ne connait. Mais bon, visiblement, nous ne faisons pas partis de ceux pouvant dire quelque chose d’intéressant sur le sujet. Les gouvernements changent (2001) mais les bonnes pratiques restent. A entendre d’ailleurs M. Peillon lors du journal de 20h de TF1 du 2 septembre, l’affaire est déjà jouée en ce qui concerne le travail scolaire le mercredi matin.
    Bon, nous notons tout cela, la tambouille se jouera sans nous où alors nous devront trouver les moyens de faire jouer des prolongation. Dommage pour la démocratie de gauche, nous l’aurions espérée plus démocratique que la démocratie de droite.

    Salutations syndicalistes

    • 8 octobre 2012 9:02

      Monsieur Lubeck,

      La contribution de l’UNSA Animation Paris, rédigée sous forme de courrier au Ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, figure bien parmi les contributions qui seront annexées au rapport issu du groupe de travail relatif à la réforme des rythmes éducatifs. Je précise par ailleurs que le site lancé en parallèle de la concertation relative à la refondation de l’école était ouvert à toutes les personnes désireuses de contribuer à cette grande réflexion.
      Enfin, nous nous sommes réjouis de voir qu’à la dernière séance du groupe de travail relatif aux rythmes éducatifs, l’UNSA Animation Paris était représentée.

      Bien cordialement

  2. Bayssière-Rapp permalink
    7 septembre 2012 10:17

    Vos professions de foi sont formidables, mais voici ce qu’a transmis à notre association de parents d’élève de l’école Pouchet dans le 17 ème arrondissement (classée en ZEP) les professeurs d’éducation physique, musique et arts plastiques de notre école, peut-être serait-il temps d’accorder discours et actes?!!!!:

    GRÈVE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS GRÈVE DES PROFESSEURS DE LA VILLE DE PARIS
    Madame, Monsieur,

    Les professeurs de la Ville seront en grève le 10 septembre 2012 pour
    exprimer leur mécontentement et leur grande inquiétude quant à l’avenir de leur
    profession.

    Ces enseignants municipaux interviennent chaque semaine et tout au long de l’année
    scolaire dans l’école de vos enfants pour leur apporter un enseignement de qualité en
    éducation physique et sportive, en arts plastiques et en éducation musicale.

    Leurs concours de recrutement ont été gelés depuis 2009, et leurs effectifs ont été
    amputés de 50 postes en 6 ans. Grâce à la mobilisation des professeurs et de leur
    syndicat, des parents et des élus du Conseil de Paris, des concours ont péniblement été
    programmés pour le début 2013. Mais à ce jour, à deux mois de la clôture des
    inscriptions, la mairie refuse toujours d’indiquer le nombre de postes qui seront
    proposés. A-t-elle la volonté d’organiser ces recrutements ? Rien n’est moins sûr.

    Madame Brossel, adjointe au maire chargée de l’enseignement, s’y était engagée devant
    le Conseil de Paris le 21 juin 2011 : « il n’y aura pas ni à cette rentrée, ni aux rentrées
    suivantes, d’enfants qui n’auront pas de PVP devant eux pour assumer cet
    enseignement de qualité. »

    AUJOURD’HUI, MALGRÉ LES DÉNÉGATIONS DE LA VILLE
    ENGAGEMENT NON TENU !

    Au jour de cette rentrée, dans nos trois disciplines confondues, des centaines de
    classes sont privées de professeurs de la Ville. Cette situation ne peut que s’aggraver
    compte tenu, notamment, des prochains départs en retraite.

    Les professeurs de la Ville dénoncent une gestion calamiteuse, palliant çà et là la
    pénurie de PVP en imposant des heures supplémentaires, en supprimant massivement
    les heures d’ateliers qui permettaient d’enrichir les contenus pédagogiques,
    particulièrement dans les Zep auprès des élèves les plus en difficulté.

    MAIS DEMAIN… QUAND TOUTES CES POSSIBILITÉS SERONT ÉPUISÉES ?

    En vous communiquant ces informations, nous sollicitons votre soutien afin que vos
    enfants continuent de bénéficier de ces enseignements dont la qualité est unanimement
    reconnue et qui, depuis 150 ans, constituent un des fleurons des politiques éducatives
    parisiennes.

    

    • 8 octobre 2012 9:03

      Monsieur,

      Veuillez excuser le retard avec lequel je vous réponds.
      J’entends votre inquiétude, mais je ne peux que vous réaffirmer que le Maire de Paris et moi-même sommes très attachés au travail remarquable qu’effectuent les Professeurs de la Ville de Paris, et qu’il n’a jamais été question de renoncer à cet enseignement de qualité. Sachez que la Ville de Paris a décidé d’ouvrir des postes au concours de Professeurs de la Ville de Paris pour 2013.
      Néanmoins la refondation des rythmes éducatifs, dont toutes les modalités ne sont pas encore connues, ne nous permet pas de nous engager sur les années postérieures à 2013. Cette possible modification des rythmes, vous en conviendrez, influera sur notre organisation. C’est pourquoi la question de futurs postes à pourvoir à partir de 2014 sera réexaminée une fois les modalités de la réforme connues.

      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :