Skip to content

Henriette Zoughebi : « Décrocher le bon lycée »

6 avril 2012
tags:


Je vous invite à lire le communiqué d’Henriette Zoughebi, vice-Présidente de la Région Ile de France en charge des lycées et des politiques éducatives qui réagit à la récente publication du « palmarès des lycées ». 

« Décrocher le bon lycée »

 Quand certains  médias se font les relais d’une machinerie infernale

Comme chaque année avec le printemps, le palmarès des lycées est de retour. Si les classements sont construits à partir  de trois indicateurs publiés par le ministère : le taux de réussite au baccalauréat,  le taux d’accès de Seconde et de Première au baccalauréat,  la proportion de bacheliers parmi les sortants, force est de constater que  seul le premier de ces indicateurs – le plus simple à manier – est relayé par certains  médias. On abouti alors à une liste hiérarchisée des « meilleurs lycées » donnant sous forme de service aux consommateurs une vision caricaturale et dangereuse des établissements  et plus généralement du système éducatif.

 

Ainsi peut-on  s’interroger sur les objectifs visés par la publication des « 104 lycées avec 100% de réussite au bac ». Dès lors que n’est  pas prise en compte la sélection des élèves à l’entrée du lycée ou au cours de la scolarité, on assiste à une formidable opération de communication visant à promouvoir les lycées privés d’une part, les lycées publics les plus prestigieux mais aussi les plus élitistes d’autre part.

 

Cela ne peut que  nourrir la compétition entre les établissements  et la concurrence entre les élèves pour intégrer les lycées les mieux « notés », véritable machine infernale dans un contexte de désectorisation qui développe l’entre soi et exacerbe les inégalités. Les lycéen-ne-s franciliens en sont les premières victimes dans une région où la densité urbaine permet aux effets de mise en concurrence des établissements de jouer à plein. Des lycées très demandés atteignent voire dépassent leurs capacités d’accueil, quand d’autres se vident et se ghettoïsent. Tous les lycées y perdent de la mixité sociale et scolaire. Dès ma prise de responsabilité au travers du rapport adopté en 2010 par l’Assemblée régionale « agir pour l’égalité et la réussite de tous les lycéen-ne-s » je dénonçais cette situation et faisait des propositions pour changer cette donne.

 

Car qui peut ignorer aujourd’hui que les élèves français figurent parmi les plus stressés, que  les ségrégations scolaires  génèrent de la  sous réussite scolaire  pour toutes et tous, que le système éducatif français creuse plus qu’ailleurs les inégalités sociales ?

 

Il est temps d’en finir avec cette conception élitiste de l’école, de promouvoir la mixité et le plaisir d’apprendre ensemble et de s’intéresser enfin  à l’expérience de tous ceux et celles qui travaillent à la réussite de tous les élèves, avec l’objectif de mener  la plus grande part possible  de la seconde au baccalauréat, La région Ile de France est de celles la , qui  en faisant de la question de l’éducation  une de ses  priorités  entend contribuer à l’égalité et à la réussite de tous les jeunes francilien-ne-s

 

Henriette ZOUGHEBI 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :