Skip to content

Un projet inquiétant

13 octobre 2011

Revoilà le temps des évaluations. C’est une vieille obsession de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement : détecter, dès le plus jeune âge, tous les comportements « à risque », et ce dès la maternelle.

Un nouveau projet est en effet présenté par Luc Chatel aux Inspecteurs d’Académie. Intitulé « Aide à l’évaluation des acquis en fin d’école maternelle », il doit s’appliquer dès le mois de novembre, présenté comme un « outil de repérage des élèves présentant des risques pour les apprentissages à l’usage des enseignants ».  

L’évaluation comporterait trois étapes. La première, dite « de repérage », aurait lieu de novembre à décembre. L’enseignant devrait évaluer le comportement de l’enfant, son langage et sa motricité… La deuxième, pendant le second trimestre, constituerait un entraînement progressif pour les enfants jugés « à risque ». Enfin, entre mai et juin, les enseignants évalueraient le niveau final des écoliers, en faisant passer une série d’épreuves par petits groupes.  

Selon Le Monde, ils devront notamment déterminer « si l’enfant devenu élève agit de manière à respecter l’intégrité de toutes les personnes et de son environnement, il ne les agresse pas, il a recours à la parole en cas de désaccord ou de conflit ». L’évaluation se terminera par une case à cocher : « rien à signaler », « à risque » ou « à haut risque ».  

Ce projet est inefficace et inquiétant à plus d’un titre. D’abord, il est inutile car les enseignants procèdent sans arrêt à des évaluations, c’est même un part importante de leur métier. Seulement, ils ont le choix des critères et des usages qu’ils en feront. Pourquoi surcharger à nouveau les enseignants, en les détournant de leur fonction première qui est de transmettre, en inventant une nouvelle usine à gaz ?

Ensuite, il pose la question de sa finalité. En supposant que les critères d’évaluation soient pertinents car transposables à toutes les classes sur tout le territoire, quels moyens seront donnés aux équipes pédagogiques pour trouver des remèdes aux prétendues anormalités ? Au moment où le gouvernement supprime des postes, à un niveau jamais atteint, où les classes surchargées se comptent par milliers sur le territoire, où les personnels éducatifs disparaissent en particulier dans les écoles les plus défavorisées, quels moyens supplémentaires permettraient aux enseignants de prendre en charge des enfants qui ne sont plus entourés par les RASED, les psychologues ou encore les AVS ?

Il y a en outre quelque chose de profondément dérangeant dans le fait d’attribuer des étiquettes, dès l’âge de cinq ans, à un enfant qui pourrait en rester prisonnier. Comment peut-on en effet préjuger de ce que deviendra un enfant, du comportement qu’il adoptera à l’adolescence ? Autrement dit, de quel risque parlons-nous ? Et qu’est-ce qu’un enfant à risque ? L’actuel dossier scolaire ne se résume heureusement pas à trois cases ; il pourrait y être réduit par ce dispositif.

A l’heure où tant de menaces pèsent sur le service public de l’éducation, à l’heure où l’on jette même la suspicion sur l’école maternelle, ce projet d’évaluation marque une nouvelle étape d’une gestion strictement comptable de l’éducation.

Publicités
One Comment leave one →
  1. 18 novembre 2011 8:31

    La FCPE du groupe scolaire Charles Baudelaire (Paris 12ème) a publié en novembre 2011 sur son site web un « dossier spécial » sur l’évaluation en maternelle :
    http://www.fcpe75baudelaire.fr/dossier1.html

    Pour compléter les informations à destination des parents et nourrir le débat entre tous les acteurs : enseignants, parents, élus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :