Skip to content

Question de Danièle Hoffman-Rispal au ministre de l’Education nationale concernant la situation des écoles du Bas-Belleville

14 juin 2011

Veuillez trouver ci-dessous la lettre ouverte des parents d’élèves occupant les écoles du Bas-Belleville depuis 13 semaines  à M. Chatel 

Écoles du Bas-Belleville (Paris 20e) en danger !
31 mai 2011 – 13ème semaine d’occupation
 
 
Lettre ouverte à Monsieur CHATEL, Ministre de l’Education Nationale, en l’absence de réponse à notre courrier.
 
 
Paris, le 31 mai 2011
 
Monsieur le Ministre,
 
Permettez-nous d’attirer votre attention sur la situation particulière de quatre écoles du 20e arrondissement de Paris dans le quartier du Bas-Belleville (école maternelle Pali-Kao, école élémentaire Ramponeau, écoles maternelle et élémentaire Tourtille) : les prévisions d’effectifs sur ces écoles à la rentrée prochaine font état de trois suppressions de postes, dont une suppression de classe à la maternelle Tourtille et une suppression de poste SOUT, assurant la fonction de maître G (chargé de l’aide à dominante rééducative) sur les écoles Ramponeau et Pali-Kao.

Par ailleurs, nous avons appris la suppression d’un poste ZIL (Zone d’Intervention Localisée) de remplaçant sur notre circonscription consécutif au rétablissement du poste RASED sur les écoles élémentaire Tourtille et maternelle Tourtille, menacé également de suppression. Nous refusons que le maintien d’un poste, quel qu’il soit, se traduise par la suppression d’un autre poste et nous opposons également à la suppression de ce poste ZIL, poste indispensable à la continuité de l’enseignement dans les établissements de la circonscription.

Les représentants de parents d’élèves des quatre écoles ont rencontré successivement Messieurs Palenciano, inspecteur de la circonscription 20B, puis Duthy, inspecteur d’académie chargé du 1er degré, pour expliquer pourquoi le maintien de ces postes était indispensable pour garantir la scolarité dans de bonnes conditions des enfants de notre quartier. Leur réponse a été négative puisqu’ils appliquent une politique de réduction de postes décidée au niveau gouvernemental.
Cette politique vue à un niveau global ne prend pas en compte les spécificités propres à notre quartier : implantées dans le quartier « Belleville – Amandiers » classé ZUS (Zone Urbaine Sensible) et relevant des CUCS (contrat urbain de cohésion sociale), classées en ZEP, les écoles du Bas-Belleville accueillent en grande majorité des enfants de familles défavorisées et un grand nombre d’enfants de familles non francophones. Le maintien de classes à effectifs réduits en maternelle n’est donc pas un luxe, mais une nécessité absolue pour réduire l’impact de cet environnement social sur les premiers apprentissages scolaires.

De plus, les enfants de ce quartier du Nord-Est parisien connaissent des difficultés scolaires qui nécessitent une prise en charge spécifique correspondant aux compétences des enseignants du RASED. L’équipe arrivée cette année permet d’améliorer la prise en charge des élèves en difficulté, ce qui a des retombées positives sur l’ensemble des élèves et des équipes enseignantes des deux écoles. Ce poste SOUT rattaché à l’école Ramponeau et concernant les élèves des deux écoles (Ramponeau et Pali-Kao) permet un travail de proximité avec les enfants et les équipes enseignantes. Dans ce cas spécifique, il est plus efficace qu’une équipe RASED plus éloignée, et prenant en charge un moins grand nombre d’enfants. Nous nous étonnons de la suppression de ce poste qui vient d’être créé à la rentrée 2010, avant d’avoir eu le temps d’évaluer son efficacité.

Les équipes enseignantes dans leur totalité sont convaincues de l’importance de maintenir ce poste, maillon essentiel dans le lien entre la maternelle et l’élémentaire. Les parents y sont très attachés, d’autant que ces suppressions s’ajoutent à celles subies au cours des dernières années, particulièrement le poste soutien lecture supprimé en 2009 qui concernait ce même ensemble d’écoles.

Une pétition circulant parmi les parents et les habitants du quartier a réuni à ce jour plus de 500 signatures pour demander le maintien de ces postes.

La presse commence à se faire l’écho de la mobilisation engagée par les parents d’élèves depuis que cette décision de suppression a été connue (Rue 89, Politis, L’Humanité, Radio suisse RSR, France Inter, Libération…)
L’inspecteur nous a dit qu’une réserve de postes existait pour répondre à des situations spécifiques.

Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, d’appuyer cette demande et de maintenir l’ensemble des moyens actuellement mis en œuvre (SOUT RASED, ZIL, classe maternelle) pour permettre à tous les enfants de notre quartier de bénéficier de l’égalité des chances que doit garantir pour tous l’école de la République.
 
            Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.
 
Les représentants de parents d’élèves des écoles du bas Belleville
(Maternelle Tourtille, élémentaire Tourtille, Ramponeau et Pali-Kao).
Contact :           ecolesbasbelleville@gmail.com

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :