Skip to content

Journée Internationale contre l’homophobie: l’appel de la FIDL

17 mai 2010

Aujourd’hui, lundi 17 mai 2010 a lieu la journée internationale contre l’homophobie. À cette occasion, la FIDL, premier syndicat lycéen lance un appel en direction du ministre de l’Éducation Nationale, M. Luc Chatel, pour la mise en place d’une véritable politique de sensibilisation et d’action contre l’homophobie dans les lycées.

Aussi, la Mairie de Paris participe à la campagne de la FIDL contre l’homophobie et je suis fière de cette mobilisation qui s’inscrit dans notre combat de tous les jours: un meilleur vivre-ensemble.

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, M. Luc Chatel,

Nous constatons que la question de l’homosexualité chez les lycéens et les jeunes reste taboue et créée des situations de souffrances pour beaucoup d’entre eux.

La lutte contre l’homophobie est l’un des enjeux majeurs pour la jeunesse, pour le vivre ensemble.

Les lycéens, victimes d’homophobie, sont souvent les cibles de préjugés : garçons au physique délicat, timides, doux, qui ne se défendent pas, isolés, entourés de filles… Ou alors encore la jeune fille trop masculine, la sportive, la fille carrée…  Même si l’homosexualité tend à se banaliser dans certains milieux, l’homophobie est encore bien présente. L’homosexualité est encore source de malaise, d’inconfort, voire de dégoût chez de nombreux lycéens.

Nous ne pouvons plus accepter que des jeunes soient mis en situation d’exclusion à cause de leur orientation sexuelle. Personne n’est sans savoir que l’orientation sexuelle est la première cause de suicide chez les jeunes aujourd’hui, il y a donc URGENCE à s’attaquer aux préjugés et aux fantasmes liés à l’homosexualité, à briser le tabou afin de faire évoluer les mentalités et faire comprendre que l’homophobie est une haine comme les autres.

Notre génération est acquise à la lutte contre le racisme et le sexisme, même s’il reste pourtant du travail à faire sur ces questions, mais notre génération n’est malheureusement pas habituée à être sensibilisée à l’homophobie.

Aujourd’hui il n’existe aucun espace d’expression dans nos lycées qui permette aux jeunes d’aborder sereinement et sans pressions et jugements, leur différence, leur problème.

Nous le savons, le dialogue et la prévention dans les établissements scolaires sont les outils fondamentaux de l’émancipation et de la lutte contre toutes les formes d’exclusion.

Dans notre école républicaine et laïque nous ne pouvons tolérer la mise au ban, l’exclusion, la violence subie par des milliers de lycéens à cause de leur préférence sexuelle, au même titre que nous ne tolérons pas l’exclusion subie en raison de la religion, de pratiques culturelles, de la couleur de la peau ou du sexe.

Nous affirmerons donc haut et fort, et partout où nous le pourrons que notre idéal de société, celui d’une république métissée et laïque ne peut exister que dans la lutte contre toutes les discriminations. La lutte contre l’homophobie constitue à ce titre un défi majeur dans notre volonté de vivre ensemble et de faire de l’égalité une réalité.

C’est pourquoi nous vous demandons de mettre en place :

–       l’intégration dans les programmes scolaires de la lutte contre l’homophobie

–       une semaine nationale obligatoire d’éducation contre l’homophobie dans les établissements scolaires

–       un plan pluri-annuel de recrutement d’un(e) psychologue et d’un(e) infirmière scolaire à temps plein par établissement afin de prévenir et de répondre à la souffrance des jeunes

–       une formation spécifique des personnels de l’éducation nationale afin qu’ils puissent détecter les situations d’exclusion due à l’homophobie.

Il faut aujourd’hui que l’école sorte de son conservatisme et s’engage dans une véritable lutte contre l’homophobie.

Premiers signataires:

Colombe Brossel; Pierre Bergé (Président fondation Yves Saint-Laurent); Mercedes Erra (présidente de BETC EURO RSCG); Mc Solaar (rappeur); Bilal Lester (rappeur); Ysa Ferrer (actrice); Laurent Fabius (ancien Premier Ministre); Malek Boutih (Bureau national du PS); Dominique Sopo  (Président de SOS Racisme); Patrick Elzière (Président de Gayvox); Bartolomé Girard (Président de SOS Homophobie); Samuel Thomas (Président de la Fédération Nationale des Maisons des Potes); Aurélie Filipetti (Député PS); Jean-Marc Ayrault (Député PS – Président du groupe socialiste à l’assemblée nationale);  Marie-Goerges Buffet (secrétaire nationale du PCF); Nicole Ameline (Ancienne ministre, député UMP); Anne Hidalgo (Première adjointe au Maire de Paris);  Annick Lepetit  (Député et adjointe au Maire de Paris);Jean-Pierre Dubois (Président de la LDH);  Delphine Batho (Député des deux-sèvres);  Sebastien Pietasantra (Maire de Asnières-sur-Seine); Bernadette Groizon (Secretaire générale de la FSU);  Erin Daniels  (Actrice US); Valérie Lang (Comédienne); Laure Adler (journaliste et écrivain, ancienne directrice de France Culture); Collectif Jeudi Noir; Paris Foot Gay et beaucoup d’autres…

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :